Dormez pour atteindre des sommets : Comment les entreprises sportives aident leurs employés à se reposer

La pratique du sport et les activités physiques en général sont connus pour être un facteur important de la réussite dans notre emploi sportif et notre vie en général. Mais une autre consideration tout aussi importante à ne pas négliger est le fait d’avoir une bonne nuit de sommeil et/ou une bonne sieste en journée. Malheureusement, au 21ème siècle le sommeil est souvent mis de côté en raison de plus grandes charges de travail, une plus grande concentration sur la carrière et aussi aujourd’hui les médias sociaux. Durant les 60 dernières années, notre société a réduit son temps de sommeil moyen par nuit de 8h par nuit à seulement 6h30, ignorant l’importance d’un cerveau bien reposé. Ce qui en découle est une privation de sommeil dans de nombreux pans de notre société, résultant en des problèmes de santé mentale et physique. Même les plus petits effets d’une insuffisance de sommeil se ressentent négativement dans nos tâches journalières, nous laissant déconcentrés et improductifs au travail. Une conclusion logique est donc que, être bien reposé est important pour votre travail – quelque chose que de plus en plus d’entreprises sportives comprennent.

Que se passe-t-il quand nous dormons ?

Même de nos jours, les neuroscientifiques n’ont pas encore découvert complètement ce qu’il se passe dans notre cerveau pendant que nous dormons. Il existe quelques théories qui semblent corroborer les résultats et les sensations que vous avez peut-être déjà pu remarquer vous-même. Il semble que durant la phase de sommeil, notre cerveau traite toutes les impressions que nous avons pu avoir durant la journée, que ce soit consciemment ou inconsciemment. Quand vous dormez, les choses que vous avez apprises sont compilées dans la mémoire. Quelque chose que vous avez probablement déjà remarqué est la façon dont l’activité de votre cerveau peut vous fatiguer – qu’à la fin d’une journée stressante vous ne pouvez plus vous concentrer et avez des problèmes pour mémoriser de nouvelles choses. Ainsi durant la nuit, ou une petite sieste, votre cerveau est capable de se recharger à nouveau, pour avoir à nouveau les ressources pour fonctionner correctement. En conséquence, si vous arrivez à vous reposer suffisamment pendant la nuit, votre concentration et votre conscience de votre environnement seront augmentés. Vous serez plus créatifs, sociaux, productifs, meilleurs en résolutions de problèmes, pour ne donner que quelques exemples. D’un autre côté, votre niveau de stress se réduit, donnant une humeur plus équilibrée et de ce fait de meilleures dispositions pour prendre des (bonnes) décisions. De manière générale, votre esprit et votre corps sont plus sains.

Comment les entreprises sportives soutiennent le repos de leurs employés

Les entreprises sportives modernes se concentrent de nos jours beaucoup sur le bien être de leurs employés. Ce ne sera pas une surprise pour vous si je vous dit que la plupart ont mis en place des zones dédiées au fitness et à l’entrainement, des studios de yoga ou encore des installations sportives spéciales comme un mur d’escalade (adidas) ou un skatepark (Quiksilver). Mais au-delà, de nombreuses entreprises proposent des horaires flexibles qui s’adaptent à votre train de vie, selon que vous soyez plutôt du matin ou de l’après-midi. Mais il y en a encore d’autre qui poussent le bien être de leurs employés à un tout autre niveau, sachant bien mesurer l’importance du repos et du sommeil pour augmenter la productivité, la créativité et le bonheur global des travailleurs. La mode des zones de sieste que l’on peut retrouver par exemple chez Google, Uber et compagnie, a aussi été adaptée pour les entreprises de l’industrie des sports, dont trois qui intègrent les pauses siestes au travail parfaitement.

Adidas

adidas, à Herzogenauch a plus ou moins « tué » l’espace de travail habituel quand ils ont développé le concept « My Arena » en 2015. Plutôt que de travaille à leur bureau, les employés dans le bâtiment « Pitch » peuvent choisir un bureau libre tous les jours, disposent d’une salle de jeu, de salles de brain storming à 360° et de toutes autres sortes de choses qui créent une atmosphère de travail stimulante. Au-delà de la possibilité de travailler dans un environnement libre, ils ont aussi réalisé l’importance du repos entre les heures de travail : « Utiliser de courtes pauses pour se revitaliser aide activement à rester concentré et créatif ». C’est pourquoi leur zone de récréation a une salle équipée de chaises de massage pour faire de courtes siestes et récupérer au milieu d’un jour de travail chargé.

Nike

Là où il y a adidas, Nike n’est jamais très loin. Selon Forbes, Nike est l’employeur numéro un de l’industrie du sport aux USA. Leurs employés sont satisfaits par l’atmosphère de travail qui y règne et les bénéfices associés. Le plus important est sûrement leur attitude à encourager les employés à bien se reposer : dans leur quartier général en Oregon, ils mettent à disposition des lieux confortables pour leurs équipes. Dans des chambres calmes avec des lits confortables et de la musique douce, il est autorisé de faire la sieste et de regagner de l’énergie pour les projets à venir.

Puma

Puma a structuré ses avantages en 4 piliers principaux pour garantir la satisfaction de ses équipes. « Nous ne pouvons pas avoir de bonnes performances tant que nous ne nous sentons pas à l’aise dans notre environnement, et les entreprises qui souhaitent garder leurs employés sur le long terme devraient faire attention à ce fait. » En plus des avantages sociaux et structurels, Puma se concentre beaucoup sur la santé mentale et physique, offrant des activités sportives et de loisir tout comme des massages et des physiothérapies pour réduire le stress. Leur pilier « bien être mental » utilise une approche extraordinaire pour relaxer l’esprit de leurs équipes même en dehors du travail : en offrant des entrainements spéciaux sur la manière de gérer le stress ou d’avoir un meilleur équilibre de vie, ils soutiennent activement la possibilité de leurs employés à se reposer après le travail et mieux dormir la nuit.

Le guide ironique pour réussir son embauche quand on est pas qualifié

Probablement tout le monde a été refusé pour un job au moins une fois dans sa vie. La raison principale est le manque d’expérience ou un.e autre candidat.e plus qualifié.e. Bien, mais ce n’est pas le moment d’abandonner ! Si vous souhaitez commencer votre carrière de rêve et être débarrassé.e de toutes ces candidatures, vous devez parfois penser en dehors des clous. Vous vous attendez peut-être ici à recevoir les conseils habituels comme « utilisez votre réseau au mieux », « apprenez quelques compétences extraordinaires », ou encore « pimentez un peu votre candidature » - et bien non, nous en avons assez de ces conseils à deux euros ! Maintenant, il est temps d’imaginer quelques moyens non conventionnels (immoraux ?) d’obtenir ce que vous voulez.

L’histoire de Mrs. Doubthire

Même si nous avons tous regardé Robin Williams devenir une charmante vieille dame pour voir ses enfants après son divorce, la plupart n’a pas compris le crai message de ce film merveilleux. Vous avez peut-être vous aussi naïvement cru que c’était simplement une histoire toute faite pour parler de la séparation et de ses effets sur la famille. Et bien, vous vous êtes fourvoyé pendant des années ! En réalité, ce film dépeint un super moyen de décrocher un job que vous désirez vraiment : avec un petit (énorme) mensonge ! Si vos qualifications pour un poste auquel vous postulez ne suffisent pas, changez simplement quelques petits détails. Habituellement, il suffit de copier les prérequis directement depuis l’offre d’emploi et ajouter 3 à 5 ans d’expérience pour le secteur d’activité choisi. Si vous êtes un.e débutant.e, n’hésitez pas à modifier aussi votre date de naissance en fonction. En plus, si vous avez la chance d’avoir un frère ou une sœur doué.e en maquillage, un ravalement de façade pourrait probablement beaucoup aider, aussi. Essayez juste de ne pas trop vous inspirer du film – un visage attractif sera toujours plus efficace pour décrocher le job que le visage gras et ridé d’une vieille écossaise.

Une autre histoire de Mrs. Doubthire

Ainsi, par chance ce blog vous aura fait voir à nouveau Mrs. Doubthire, parce qu’il y a une autre leçon que vous pourriez apprendre de ce film. Peut-être savez-vous déjà que Robin a aussi été embauché là parce qu’il n’y avait quasiment aucun autre candidat en lice. Vous souvenez vous pourquoi ? Bien : il a bien altéré l’annonce d’emploi pour effrayer les potentiels compétiteurs. Par chance, la plupart des entreprises publient aujourd’hui leurs offres d’emploi en ligne, donc tout ce que vous avez à faire est de hacker leur site web ! Selon vos compétences de piratage (correctement deviner votre propre mot de passe n’en est pas une), vous pourriez avoir besoin d’un peu d’aide pour arriver à vos fins. A l’époque du deep web et du bitcoin (préférez Monero pour ça, protip), ce devrait être chose aisée. Dans le cas où vous auriez trouvé l’annonce sur notre page des offres en ligne, nous vous suggérons poliment de refreiner vos envie de hacking sur Sportyjob.

Sortez de la masse

De la vérité de ce vieil adage « Au pays des aveugles, les borgnes sont rois », vous avez juste besoin de vous assurer que tous les autres candidats seront un plus mauvais choix que vous-même. « Mais c’est impossible ! », me direz-vous ? Ce n’est définitivement pas vrai. Postulez simplement des centaines de fois avec des faux profils et envoyez le tout ! Vous vous élèverez et brillerez au milieu d’une bonne pile de m… spam tel le nouveau messie – une tactique bien prouvée et éprouvée parmi les politiques du monde entier.Au passage, ce petit hack fonctionne bien en combinaison avec Mrs. Doubthire II.

« Je vais vous appeler ! »

Quelle est votre expérience de la stratégie de rencontre ? Vous avez probablement entendu parler de la « règle des trois jours » qui pour montrer que vous n’etes pas désespéré.e, vous demande d’attendre trois jours avant d’appeler votre (futur) partenaire. Cela semble raisonnable, non ? Et bien, c’est plutôt comme ça qu’il faut faire pour obtenir l’emploi visé : Envoyez personnellement votre candidature au département RH, dites leur directement à quel point c’était génial de les rencontrer et promettez les de les rappeler dans trois jours. Attendez trois jours. N’appelez pas. Appelez un jour plus tard. Même s’ils ne vous aimaient pas vraiment au début, c’est le cas maintenant et ils sont sûrement scotché à côté de leur téléphone, attendant avec impatience votre appel. Bravo, vous êtes embauché.e !

Soyez la lueur (malfaisante) d’espoir qui brille à l’horizon

Dernier conseil, mais pas le plus futile, la meilleure stratégie pour être embauché.e même si vous n’êtes pas qualifié.e. Cela prend beaucoup de temps et d’efforts, mais pour celles et ceux qui désirent leur carrière de rêve plus que tout, c’est la voie du succès.Tout d’abord, vous devez monter votre propre business dans le même secteur que vos employeurs avec le même groupe de partenaires. Mettez toute votre énergie et votre argent pour réussir jusqu’à ce que vous soyez devenu.e le leader de l’industrie. Après ça, volez-leur tous leurs clients et vampirisez une grande partie de leur équipe en offrant de meilleures conditions de travail et rétributions qu’eux. Dans le même temps, lancez une campagne de presse diffamante pour les discréditer auprès du public pour bien être sûr.e que les potentiels clients restants les évite aussi. Maintenant l’entreprise devrait être presque ruinée – c’est le bon moment pour passer pour un.e sauveur.se. Postulez à nouveau pour votre carrière de rêve et vous serez embauché.e. Du moins, pour les quelques années avant que vous ne partiez en retraite.

Est-ce qu’une carrière dans la vente ou le marketing est faite pour vous ? Une exploration des deux domaines

La vente et le marketing sont une part très importante de n’importe quelle grosse entreprise, elles déterminent même parfois le succès ou non d’un business. A cause de ça, l’industrie du sport offre beaucoup de possibilités de carrière dans la vente et le marketing. Cependant, bien qu’ils collaborent, ces deux domaines sont loin d’être identiques – et encore moins une seule entité. Si vous pensez que votre expérience dans la vente suffit pour travailler dans le marketing, ou inversement, que vous pensez que puisque vous avez la « fibre commerciale » vous pourriez faire votre carrière dans n’importe lequel des deux – vous devriez plutôt faire attention à où vous postulez !Originellement, le marketing s’est développé dans la vente, mais a vite dévié vers une autre approche. Dans les petites entreprises une seule personne prends souvent en charge les deux – la raison est simplement que, au premier abord, les deux se concentrent sur la clientèle et offrent une possibilité d’améliorer les ventes. Mais c’est une conclusion très superficielle qui ne tient pas si l’on regarde dans le détail. Une grande partie de l’industrie du sport tends à séparer les deux départements pour un plus grand potentiel de succès. Voici pourquoi :

L’impact du marketing et de la vente dans les entreprises sportives

Dans l’un de nos billets précédents en 2013, nous écrivions que le « sujet principal dans les emplois sport en marketing est de planifier et exécuter des activités de promotions dans le but de vendre des produits ». Attendez, ça sonne comme le but de la vente après tout ! Bien, nous devons admettre que cette définition est un peu dépassée. Néanmoins, c’est une idée reçue qui est coincée dans beaucoup d’esprits – quelque chose pour s’éviter un réel effort de compréhension des différences de caractère des deux domaines. Le Marketing est une approche stratégique complètement concentrée sur le client. Au travers d’analyses, le Marketing Manager définit la cible type, ses attentes et ses besoins. Comprendre cela permet à l’entreprise de bifurquer vers une direction qui satisfait la clientèle au long terme et par cela, la fidélise. Cela peut même parfois complètement définir l’identité et la stratégie d’une entreprise pour répondre aux prérequis (en produits, marque, service client, logistiques, communication ... etc.) de ses clients continuellement. La vente est une approche tactique complètement tournée vers les produits à vendre. C’est l’approche pour convaincre le client d’acheter les produits existants en stock pour faire un profit maximum. Elle s’appuie sur les produits récents et les taux de turnover pour maximiser les volumes de vente au court terme. Un.e bon.ne employé.e.s de la vente a besoin de prouver au client que le produit est ce qui satisfera au mieux ses besoins – et non pas la concurrence.

L’un ne travaille pas sans l’autre

Nous avons dit précédemment que la vente était concentrée sur le « temps présent », ce qui n’est qu’une partie de la vérité. Bien entendu, bien qu’opérationnelle, elle est aussi pensée stratégiquement, le département travaille aussi au développement de nouveaux clients et de nouveaux marchés – pour le futur. C’est là que les deux viennent à se rencontrer. Vous pourriez même dire que les ventes sont un résultat d’un bon marketing : il est responsable d’apporter les informations et les outils nécessaires pour aider le volume des ventes à grossir – en donnant des détails sur les nouveaux moyens pour atteindre de nouveaux clients, en faisant des études de marché.  

Intéressé par un emploi dans la vente ou le marketing dans l’industrie du sport ?

Maintenant que vous en savez plus sur les spécificités et différences des deux domaines, peut être voulez-vous vous lancer dans votre nouvelle carrière dans l’industrie sportive. Alors voici nos offres d’emploi les plus récentes dans les deux départements :

Emplois sports dans la vente

[jobs categories="Sales" show_filters="false"] 

Emplois sports dans le marketing

[jobs categories="Marketing, Marketing & Communications" show_filters="false"] Si vous recherchez plus de postes ou souhaitez parcourir nos offres par lieu, mots clés ou type de contrats, utilisez notre outil de recherche.

Comment éviter le stress dans votre emploi sport ?

Votre liste des choses à faire est pleine ou s’allonge même de jour en jour. Vous agissez sous la pression tous les jours, vous oubliez de prendre votre pause de midi ou restez très tard au travail. Peu importe que ce soient vos tâches quotidiennes ou votre projet du moment – parfois votre emploi sportif vous stresse et vous dépasse.

Cela pourrait être dû au fait que vous n’êtes pas en mesure de faire tout le travail qui vous est demandé, parce qu’il y en a trop ou qu’il est trop demandeur de ressources. Vous finissez par ne plus avoir de temps pour rien – même vos amis et votre famille n’ont plus entendu parler de vous depuis des semaines. Bien entendu, de nos jours beaucoup de personnes pensent qu’elles doivent être sous pression pour prouver qu’elles travaillent dur – car cela montre qu’ils sont à 110%. Mais ne pas prendre votre temps pour vous relaxer, cela aura un impact négatif sur tout le monde. Et vous pourriez finir par vous sentir impatient.e, épuisé.e et déprimé.e. Ou même pire, tomber malade.

Et si tout ceci ne vous convainc pas, ce qui suit devrait : Un niveau réduit de stress va éventuellement mener à plus de productivité et de créativité dans votre métier. Ce qui se traduit par : Vous ferez plus posément des choses mais plus qualitatives.

Cela vous semble correct ? Alors travaillons pour y parvenir ! Pour garder un mode de vie sain et avoir un bon équilibre, vous devrez commencer au commencement du problème. Voici quelques astuces sur comment vous pourriez éviter le stress dans un travail dans le sport :

Déconnectez après le travail

Saviez-vous que l’un des facteurs principaux qui affectent le bien être des gens sont les smartphones et les tablettes ? L’étude Stress en Amérique 2017 s’est spécialement penchée sur l’impact de la technologie – et a mis en évidence qu’elle a un impact négatif sur notre niveau de stress. Pourquoi ? Le sondage a conclu que 8 personnes sur 10 avaient tendance à trop vérifier leurs messages, appels et emails. Même quand ce n’est pas au travail, cela signifie que vous restez attachés à votre travail même dans votre temps libre. De ce fait, vous n’aurez aucune chance de vous relaxer durant la journée. Notre conseil : Si vous ne pouvez pas le faire au travail, au moins éteignez votre téléphone après être rentré à la maison, en vacances et durant les week ends. (même chose pour les ordinateurs, juste au cas où vous auriez trouvé un moyen de contourner le manque).

Améliorez votre gestion du temps

C’est un cercle vicieux – au début vous ne faites que repousser quelques trucs, et ensuite c’est de plus en plus de choses, au final vous vous retrouvez à devoir rester jour et nuit au travail pour essayer de gérer toute la pile. Votre intimité et votre santé en souffriront et bientôt vous commencerez à détester votre travail dans le sport un peu plus chaque jour. Mais qu’est-ce que ça peut apporter ? Démissionner ? Faire un burn-out ? Pour s’en sortir avec le chaos, vous devez trouver votre propre système. Pour certains cela consiste simplement à écrire les tâches à faire le matin ou utiliser le calendrier de leur ordinateur. Mais il y a aussi d’autres gens qui ont besoin de plus que ça. Ceux là utilisent plutôt des programmes de gestion de l’emploi du temps, qui montre combien de temps vous avez déjà passé sur un projet. Cela aide à éviter de s’embourber et à s’assurer que vous pouvez travailler sur tous les projets d’une façon systématique.

Déléguez ce que vous n’avez pas à faire vous même

C’est aussi quelque chose que vous devez apprendre un jour ou l’autre. Certains employés peuvent être meilleurs que vous sur certains sujets ou tâches. Alors pensez à demander à vos collègues si elles ou ils peuvent vous aider sur certaines de vos tâches – au final cela ne demandera que quelques minutes.

Ne repoussez pas à plus tard

Ne repoussez pas quelque chose d’important. Cela semble plutôt facile, mais ça ne l’est pas. Bien entendu, vous pouvez remettre à plus tard certaines tâches qui ne sont pas prioritaires mais celles qui sont importantes devraient toujours être résolues immédiatement même si elles sont emmer… hum, embêtantes.

Apprenez à dire non

Cela devrait être le point le plus important à considérer. Dire non n’est pas facile, particulièrement quand cela peut être considérer comme une faiblesse dans un emploi sport et que personne ne veut confesser qu’il ou elle n’est absolument pas capable de s’acquitter de tout le travail demandé. Mais, d’un autre côté, un.e employé.e nerveux.se, fatigué.e et confus.e n’apportera pas de bons résultats. Alors soyez fort.e et dites non à votre patron s’il vous demande de prendre en charge encore plus de projets.

Si vous pouvez mettre en pratique ces points avec succès dans votre routine quotidienne, votre emploi sportif (re)deviendra bientôt le meilleur travail du monde – un travail posé avec le ratio travail/loisir parfait qui vous permettra de passer beaucoup plus de temps avec vos amis et votre famille.

Qu’est ce qu’un superviseur du marketing en ligne chez blue tomato fait ? Une interview de Maria Pötschke

Salut, moi c’est Maria 😊 Je fais partie de l’équipe de blue tomato depuis 2014 ! Mon poste est appelé Online Marketing Supervisor(superviseur du marketing en ligne), plus concrètement je suis en charge de la communication online chez blue tomato. Notre équipe est principalement responsable de la création et de la diffusion de contenu divertissant.Cela inclut plusieurs secteurs d’activité, par exemple le Management d’Athlètes. Aujourd’hui, nous gérons 60 coureurs en équipe internationaux, la majorité étant encadrés par notre Shop Team (les magasins en Autriche, Suisse et Allemagne). L’équipe de communication online manage l’équipe principale – qui est d’environ 40 athlètes. Ce que nous faisons ? Du management de contrats, de l’organisation de shootings photo, de la création et de la curation de contenu, de la gestion de candidats et bien plus encore ! Mon collègue Nico prend en main ces choses, ma tâche est de garder un œil attentif sur tout cela – bien qu’il n’en ait pas vraiment besoin, il fait un travail formidable 😊 Au-delà, nous prenons soin des Chaines de Media Sociaux de blue tomato, comme Facebook, Instagram, Snapchat et Youtube. Tandis que je gère stratégiquement ces chaines et les publicités sociales, mon équipe crée le contenu – bien entendu toujours en coopération avec nos autres départements.Une autre part importante de notre communication online est le classique Content Marketing (Marketing de Contenu) et donc des coopérations avec divers magazines (sportifs) et Influenceurs Marketing. Bien entendu, la majorité de nos influenceurs consiste en la #bluetomatoteam, donc les athlètes que nous sponsorisons. De plus, nous travaillons en étroite collaboration avec des personalités excitantes du secteur sportif.Ensuite il y a aussi une tonne de projets à court et long terme, auxquels je contribue personnellement ou pour lesquels mon équipe prends une grande place.

« Je suis partie à Fuerteventura pendant à peu près 2 ans, pour travailler dans une école de surf. Après ça je suis revenue à la fac, toujours en voyageant et en surfant pendant quelques mois entre les deux. Tout cela m’a rendu évident que je voulais travailler dans une entreprise pour les sports de glisse ou d’action. Je connaissais déjà blue tomato vu que j’y avais passé des commandes quelques mois auparavant – c’est l’un des quelques magasins qui approvisionnent les îles Canaries 😉 »


 

Comment t’es-tu retrouvée à faire ton travail actuel ? Peux-tu nous donner plus de détails sur ton cheminement de carrière ?

Quand j’ai terminé le Lycée, j’ai étudié le management du sport tout en travaillant pour la ligue allemande de basket. J’ai pu avoir de super aperçus sur le marketing sportif et le sponsoring. Ensuite je suis partie à Fuerteventura pendant à peu près 2 ans, pour travailler dans une école de surf. C’est là que j’ai découvert ma passion pour les sports de glisse, particulièrement le surf. Après ça je suis revenue à la fac et j’y ai obtenu mon Master en Relations Publiques, parce que je me suis rendue compte que c’était ce que je voulais faire. Entre les deux j’ai continué à voyager et à surfer quelques mois et ai travaillé pour un job board pour le sport – mon lien avec l’industrie sportive. Tout cela m’a rendu évident que je voulais travailler dans une entreprise pour les sports de glisse ou d’action. Je connaissais déjà blue tomato vu que j’y avais passé des commandes quelques mois auparavant – c’est l’un des quelques magasins qui approvisionne les îles Canaries 😉

Qu’est ce qui t’a poussée à postuler à ton poste de marketing online chez blue tomato ?

En fait c’est une histoire drôle : je n’avais vraiment pas la tête à écrire ma thèse de master et j’ai plutôt candidaté à un poste de marketing d’affiliation chez blue tomato. Les doigts dans le nez, sans qualifications ni expérience, ça n’a abouti à rien (mais au moins, ça ne coute rien d’essayer 😉). Au lieu de m’embaucher ils m’ont proposé un stage, et plus tard j’ai changé pour un poste à plein temps en CDI dans le Performance Marketing. Alors j’ai rapidement écrit ma thèse de master et j’ai déménagé à Schladming, en Autriche, en 2015. Un peu après tout ça j’ai bascule dans l’équipe de communication en ligne !

Qu’est ce qui selon toi a le plus de valeur dans ton travail sportif ?

Ce que j’ai le plus apprécié dans le marketing en ligne, particulièrement dans mon secteur, c’est le changement constant : pratiquement tous les jours il y a une nouveauté, une nouvelle fonctionnalité ou innovation qui pourrait être intéressante pour notre travail. Vu que mon équipe est l’interface pour beaucoup de sujets, nous travaillons étroitement avec les autres départements – l’achat, la vente, le marketing, le service client, les magasins individuels, les visuels media, l’informatique. De plus, nous avons beaucoup de contacts avec les athlètes que nous sponsorisons et les influenceurs. Mis ensemble, ces points créent une variété très intéressante de tâches et de défis qui font que mon travail chez blue tomato est vraiment excitant et diversifié !

Après des années d’expérience dans ton travail – quelles qualités, caractéristiques et gouts faut-il avoir pour un métier dans le marketing en ligne ?

Indubitablement une compréhension du marketing et de la scène sportive, aussi bien qu’une forte sensibilité des tendances. Au-delà de ça, être à l’aise avec les nombres – une grosse part du marketing en ligne est l’analyse – et être capable de les interpréter de la bonne manière. Autrement, de la motivation et de l’engouement pour l’industrie des sports – pour moi c’est le point le plus important.
 

« Ce qui a énormément de valeur pour moi est l’atmosphère relaxée qu’il y a chez blue tomato. Par exemple, la première chose qu’on fait quand on entre au bureau c’est d’enfiler des chaussons. A côté nous avons un mode de travail flexible, qui fait qu’il est possible d’aller faire du snowboard à la pause de midi ou prendre du temps pour faire des surftrip plus longs. »

 
 

Quelle caractéristiques remarquables ton travail t’apporte-t-il ?

Ce qui a énormément de valeur pour moi est l’atmosphère relaxée qu’il y a chez blue tomato. Par exemple, la première chose qu’on fait quand on entre au bureau c’est d’enfiler des chaussons. Ce qui ressort aussi est que la plupart de mes collègues sont aussi de vrais amis, vu que nous partageons les mêmes centres d’intérêts et passons beaucoup de temps ensemble en dehors du travail. Les opportunités attractives de shopping et les coopérations avec les surfcamps, les snowcamps et les salles de gym sont aussi un plus. A côté nous avons un mode de travail flexible, qui fait qu’il est possible d’aller faire du snowboard à la pause de midi ou prendre du temps pour faire des surftrip plus longs.

Que conseillerais-tu à celles et ceux qui pourraient être intéressés par une carrière chez blue tomato ? Quelles compétences et qualités doivent-ils avoir ?

Bien entendu c’est different selon chaque département, mais pour la plupart des affinités avec l’industrie du sport et la passion sont essentiels. Nous travaillons tous ici parce que nous aimons ce secteur – et c’est ce qui fait de nous une grande équipe.

Travailler dans le business sportif est le rêve de beaucoup de gens, mais débuter une carrière sans experience est plutôt difficile. Quelles sont les chances chez blue tomato : proposez-vous des stages, de l’alternance ou de l’apprentissage ?

Oui ! blue tomato offre une grande variété d’opportunité de début de carrière et une grande partie de notre équipe a débuté en tant que stagiaire ou apprentis.

Y a-t-il des préjugés sur le secteur sportif ou ton travail que tu souhaiterais voir disparaitre ?

Ah ah, ouais – celui qui dit que nous serions en vacances et nous tournerions les pouces tous les jours. Ce serait vraiment pas mal, mais ça ne correspond pas vraiment à la réalité. Nous effectuons tous beaucoup de travail – et méritons de grandes vacances de temps en temps 😉

En parlant de ton temps libre : quel sport pratique tu passionnément ?

Le surf 😊 et comme les bureau de blue tomato sont à Schladming, au milieu du massif du Tauern, aussi du snowboard, de l’escalade et j’ai commencé le vélo de montagne récemment.
Les réponses de Maria nous montrent à quoi un travail chez blue tomato ressemble – une opportunité pour les amoureux des planches, les jeunes (dans leur cœur) gens qui recherchent une équipe presque familiale. Si vous êtes intéressé.e, vous pouvez consulter les offres d’emploi récentes de blue tomato ici :

Détails de l’entreprise & offres d’emploi chez blue tomato

Emplois Surf : Combinez votre passion avec votre vie professionnelle

Toute personne addict au surf finira un jour ou l’autre par se poser la question de travailler dans l’industrie du surf. Que ce soit la chance de vivre près de la mer avec plus de temps aménagé pour aller dans l’eau ou bien le besoin urgent d’apporter votre passion et vos connaissances pour améliorer vos produits et marques favoris, votre être réclame une carrière professionnelle dans le surf ! Même si le marché est limité et les emplois sont très recherchés, nous avons sûrement le bon poste pour vous.

Parmi une multitude d’autres emplois sportifs, nous aimons trouver et publier des offres liées au surf. La raison est simple, notre équipe adore surfer. Lennart, l’un de nos PDGs est le propriétaire et fondateur de deux surfcamps, moi pour ma part j’ai travaillé deux ans dans un surfcamp et j’ai commencé en freelance dans le Content Marketing pour être proche de l’océan plus souvent. Ainsi, nous savons exactement ce que l’on peut ressentir quand on est bloqués dans les terres. Assis à un bureau, trop loin des bonnes vagues, attendant le prochain surftrip à venir.

Heureusement, il existe de nombreuses opportunités pour combiner votre passion à votre vie professionnelle – l’une d’entre elles n’est même pas directement liée à l’industrie du surf.

Emplois Surf dans l’industrie des planches

En Australie, il est assez courant d’aller surfer pendant la pause de midi ou même de mettre en pause le travail quand les conditions sont bonnes : des entreprises comme Billabong donnent cette chance à leurs employés. On dirait un rêve non ? Bien, soyons réalistes : ce n’est pas le cas partout. Travailler dans l’industrie des sports de planches peut vouloir dire passer le plus clair de votre temps au bureau, même si le temps est parfait dehors. C’est un travail et il demandera la même quantité d’heures de travail que n’importe quel autre secteur. L’emploi dans des entreprises pour les sports de planches comme Quiksilver, Patagonia, Volcom, SurfStitch et bien d’autre, signifie que vous respirez, vivez et aimez surfer. Mais à un niveau professionnel.Qu’est ce que ça veut dire travailler dans le surf ? Vous pensez sûrement que cela signifie passer beaucoup de temps à surfer. La société pense qu’en pratique vous ne faites que vous relaxer sous le soleil, en vacances toute l’année. Ce qu’en réalité vous faites, c’est travailler. Sur un bureau. A des horaires habituels.Un emploi dans un business lié au surf vous demandera d’apporter votre passion et vos connaissances d’expert dans le développement de produits, le marketing en ligne, la gestion d’évènements et bien plus. Cela signifie être concerné par le surf la plupart du temps, mais pas que dans l’eau. Si vous souhaitez avoir un impact sur l’industrie, améliorer encore plus votre combinaison, planche ou cire favorite – voici les lieux où vous voudrez travailler. Allez voir ces profils d’entreprise avec des offres d’emploi récentes liées au surf :

Travailler dans un surfcamp

Le travail en entreprise n’est pas vraiment votre truc ? Vous préférez vous échapper de votre travail de 9 à 17h ? Travailler dans un surfcamp ou une surfschool pourrait être votre poste rêvé. Ils sont situés au bord de l’océan, sur une île, loin, sous le soleil – au paradis. Les emplois dans des surfcamps que ce soit à Bali, en Europe ou n’importe où ailleurs proposent des postes de cuisiniers, agent d’entretien, réceptionniste, gestionnaire, animateur et – bien entendu – surfcoach.Ils peuvent vous apporter beaucoup de plaisir, vous faire rencontrer de nouvelles personnes tous les jours, passer beaucoup de temps dehors, être créatif et socialiser. Les emplois à plein temps demandent de l’endurance et des responsabilités – c’est-à-dire travailler dans le tourisme. Vos heures de travail peuvent changer toutes les semaines, vous pourriez en arriver à travailler 6 à 7 jours en une semaine, de 8h du matin à 2h la nuit. Vous devez toujours garder le moral haut, car vous êtes pratiquement tout le temps entouré de visiteurs.En tant que coach de surf, vous pouvez facilement rester debout sur la plage pendant 8h sans jamais surfer une seule vague vous-même. Les postes dans les Surfcamps sont de vrais emplois !Et quand vous en arrivez à penser que vous être fatigué de tout ça – et bien, croyez-moi – vous obtiendrez votre récompense. Vous aurez quelques heures de libre, le soleil au-dessus de vous, et des vagues parfaites à rider. Entouré d’amis. Vous aurez un barbecue sur la plage, quelqu’un aura apporté sa guitare et son cajón. Vous rencontrerez de nouvelles personnes qui partageront leurs histoires avec vous, vous touchant au cœur. Vous verrez les élèves revenir de leur première leçon de surf avec leur plus grand sourire, alors qu’ils auront surmonté leur première vague. Chaque seconde de lutte et d’effort trouvera toute sa valeur durant ces moments-là. Même s’ils ne présentent pas actuellement des offres d’emploi, utilisez les informations de contact sur nos profils de surfcamps pour faire des candidatures spontanées – la plupart du temps, ces petites entreprises apprécient l’aide apportée.

Un emploi à côté de l’océan dans un secteur non lié au surf

Si vous souhaitez changer l’industrie sportive, rencontrer plus de gens passionnés, apporter vos connaissances et votre amour des sports d’eau, alors les deux voies de carrière décrites plus haut devraient plus vous correspondre. Mais si vous cherchez simplement du changement qui puisse juste vous rapprocher de l’océan et vous donner la chance de surfer plus, alors un emploi hors de l’industrie du sport pourrait aussi être une bonne opportunité.  

Dois-je être sportif ou sportive pour postuler à un emploi sport ?

Les emplois dans le sport sont actuellement très demandés : Le secteur du fitness est en plein boom et donc de nouvelles opportunités sont fréquemment publiées. Mais un emploi sportif, même s’il est appelé ainsi, ne demande pas nécessairement des efforts physiques. La plupart des offres sur Sportyjob, par exemple, sont pour des postes dans des départements administratifs ou créatifs.

Ainsi la question qui pointe le bout de son nez est : Dois-je avoir un corps d’athlète pour travailler dans le secteur du sport ? Une situation classique de oui-mais-non.

Votre propre intérêt pour les sports détermine comment vous faites votre travail

Des carrières dans le marketing sportif, la gestion de sponsors, le design d’articles sportifs ou encore la gestion d’image de marque (etc…) consistent principalement en des emplois de bureau. Il faut être honnête : cela veut dire être souvent et longtemps assis – alors vous apprécierez même votre petit entrainement à la fin de la journée. Quoiqu’il en soit, être athlétique n’est pas nécessairement important pour être embauché.e ou pour faire du bon travail. Mais, c’est là qu’est le grand MAIS - vous devrez tout de même avoir quelques affinités sportives. Les carrières précédemment citées on toutes une chose en commun : Vous devez connaître les désirs et besoins de la population dans laquelle vous évoluez. Cela signifie que vous devez être capable de vous projeter à la place d’un.e athlète et d’acquérir les connaissances détaillées de la discipline que votre travail couvre. Bien entendu, être un.e passionné.e sans pratiquer peut tout de même vous apporter beaucoup de connaissances d’expert, mais pas les petits détails – c’est quelque chose que vous ne pouvez saisir qu’en pratiquant vous-même.

Vous pouvez choisir d’être actif.ve pour effectuer un meilleur travail

Nous avons vu que vous n’avez pas à à vous challenger, tant que vous effectuez une enquête intense sur la discipline concernée. Mais dans tous les cas, le temps que vous prendrez à lire (ou regarder) des informations à son propos sera aussi une bonne opportunité de la tester aussi. Au travers de cette implication active dans le secteur sportif de votre travail, vous serez probablement plus motivé.e, créatif.ve et authentique. Un.e concepteur.rice de produits pour le snowboard n’aura aucune crédibilité s’il ou elle ne sait pas en faire.

L’industrie du sport veut des experts de leurs domaines

L’industrie a une opinion plutôt similaire sur ce sujet. Souvent, vous trouverez d’ancien athlètes professionnels dans les bureaux de Red Bull Media, adidas & co. Alors qu’ils apportent énormément de connaissances spécifiques au sport, ils sont aussi les contributeurs parfaits pour le développement de business (ventes, développement de produit, marketing – à peu près tous les départements). Même si un gestionnaire d’évènements pour les compétitions sportives peut ne plus concourir lui-même, grâce à son expérience il aura toujours le concept adéquat pour chaque évènement. Pas besoin de courir le marathon de New-York l’année prochaine, mais si déjà vous alliez courir tous les deux jours, développer un plan de communication pour les réseaux sociaux de runtastic serait d’autant plus aisé, vous ne croyez pas ?

Appel aux passionnés non athlètes : Postulez quand même

Ne vous mettez pas non plus la pression pour devenir maintenant un athlète professionnel. Les entreprises sportives cherchent aussi les mêmes compétences techniques et humaines que les autres entreprises. Alors si vous n’êtes pas une personne active, cela ne veut pas dire non plus que vous ne pouvez pas postuler pour un emploi sport. Si l’entreprise et le travail vous intéresse, et que vous pouvez apporter vos compétences et connaissances, il n’existe quasiment aucun employeur qui ne voudrait pas en savoir un peu plus sur vous. Ce que nous avons voulu mettre en lumière dans ce billet c’est que la seule chose réellement essentielle à avoir dans l’industrie du sport c’est la passion.Vous voyez : le groupe d’amis qui joue au ballon dans la rue, le garçon ou la fille qui joue un match tous le week end avec son équipe amateur, sa famille pour le ou la supporter au bord du terrain, le passionné de foot qui regarde tous les matchs de son équipe préférée à la télé, Cristiano Ronaldo qui devient un joueur pro – ils ont tous quelque chose en commun. Et c’est la passion du sport. Un emploi sportif pour lequel vous n’avez aucune affinité, connexion ou au moins une petite relation mentale ne sera certainement pas la carrière idéale pour vous.

Comment faire un CV vidéo – Vos 3 minutes pour briller

Pourquoi ne pas élever vos candidatures au niveau supérieur ? Un CV vidéo est une grande opportunité pour aller plus loin et ne pas montrer que vos compétences dures, mais aussi votre personnalité. Particulièrement de nos jours, cela ne demande pas grand-chose d’utiliser les possibilités que la technologie et le web offrent pour trouver le travail que vous souhaitez. Un CV papier ou électronique, bien entendu, est toujours requis dans la plupart des entreprises sportives. Cependant, c'est un médium à une seule dimension qui limite votre communication aux mots inscrits et un peu de design, pour exprimer votre personnalité. Une vidéo animée, d’un autre côté, ajoute de la profondeur à votre profil. Utilisez-la pour vous présenter, montrer vos capacités de communication, votre confiance en vous, peut-être même votre sens de l’humour – ce sont des compétences douces qu’un grand nombre de postes demandent.

Cela peut prendre du temps à préparer, filmer et éditer. Mais : Vos efforts paieront indéniablement pour votre recherche d’emploi !

Si vous voulez essayer : Voici comment faire un CV vidéo.

La technologie

De quoi avez-vous besoin pour faire un CV vidéo ?Premièrement, vous aurez besoin d’une caméra vidéo avec une bonne résolution, 1080p ou plus. Vous ne souhaitez surtout pas envoyer une vidéo de vous floue ou pixelisée qui distordrait votre image (dans de rares cas cela peut améliorer la situation, mais ne comptez pas là-dessus). Les smartphones et notebooks récents font maintenant de bonnes vidéos, ainsi vous pouvez les utiliser. Vérifiez juste les réglages avant, pour filmer en haute qualité. Si vous possédez un enregistreur vidéo ou connaissez un ami qui pourrait vous en prêter un, cela pourrait être encore plus simple. De nos jours, la plupart de ces enregistreurs on un écran rotatif, ainsi vous pouvez vous voir pendant que vous filmez. Pour une image stable, veuillez utiliser un tripode. Après avoir filmé, vous aurez besoin d’un programme d’étition vidéo pour votre ordinateur. Pour rester simple, vous en aurez principalement besoin pour découper la vidéo, ainsi Windows Movie Maker ou iMovie suffisent amplement. Vu que le fichier vidéo sera très GROS, vous ne pourrez pas l’envoyer directement par mail. La meilleure approche est donc de la télécharger sur un portail vidéo, YouTube par exemple, et ajouter le lien dans votre candidature. Faites attention à votre nom d’utilisateur – une candidature pour un poste de management du sport par l’utilisateur « kikoololdu64 » pourrait ne pas être vraiment prise au sérieux.
Voici un exemple par Laura Harris qui a fait un super travail en se présentant en seulement 2 minutes :

Préparation

Habillez-vous correctement en fonction du poste auquel vous candidatezFaites attention à tous les facteurs que vous considérez habituellement pour un vrai entretien d’embauche – des habits propres et une bonne allure générale. Costumez-vous pour le profil type de l’entreprise et du travail visé. Cela peut être très formel ou bien sportif, dépendamment du poste. Habillez-vous simplement comme vous vous habillerez lorsque vous irez au travail.

La scène

Essayez de choisir une bonne scène, peu importe que ce ne soit qu’un mur blanc ou bien une plage – tout est possible. Une de mes amies a un jour fait un entretien vidéo devant sa fenêtre, avec en fond les Alpes couvertes de neige. Ça a indubitablement laissé une forte impression ! Le mieux est de trouver un fond qui corresponde à votre personnalité et en quelques sortes donne envie de regarder votre vidéo. Dans tous les cas, essayez d’éviter de filmer d’autres personnes et ne filmez pas à l’extérieur, à moins de trouver un endroit calme avec une bonne lumière.

Le contenu

Quand arrive le moment de votre discours vous devez vraiment emballer dès les premières secondes pour décrocher l’emploi sport de vos rêves. Cela va être difficile. Pour être honnête, j’ai essayé un nombre incalculable de fois de faire la vidéo parfaite. Au final j’ai dû accepter que le fait que c’était impossible. Cependant, personne n’est parfait et votre vidéo pourra toujours impressionner si elle est bien réalisée. Ainsi, selon mon expérience personnelle, voici quelques conseils que vous pourrez utiliser : Faites un plan Et bien commençons … Non, arrêtons ! Après une dizaine de « heuu » pendant les 30 premières seconde, parce que vous n’étiez pas sûr.e de ce que vous alliez raconter, je peux vous le dire : commencer sans plan ne fonctionne pas. A moins que vous soyez un.e conférencier.ère naturel.le, il faut aller de l’avant ! Préparez un script, un fil rouge à suivre. Votre vidéo ne convaincra personne si vous hésitez ou sautez d’un sujet à un autre sans arrêt. Soyez concis.e Maintenant qu’il est complètement planifié, mon conducteur me dit pas-à-pas quoi faire : Introduction – Pourquoi je suis brillante – Pourquoi je suis l’employée parfaite pour cet emploi sport. Après 10 minutes d’enregistrement, je suis toujours en train de parler de mes expériences précédentes. C’est trop long. Déterminez à l’avance une durée pour toute la présentation et pour chaque partie. Moins de 3 minutes suffiront pour briller, croyez-moi. La vidéo est supposée donner à l’entreprise un aperçu de qui vous êtes et leur donner suffisamment de curiosité pour vouloir en savoir plus sur vous. C’est similaire à une bonne présentation : Gardez un chronomètre à portée de main et décidez de combien de temps vous voulez que chaque sujet dure – en faisant ça, vous ne perdrez jamais le fil.Contrôlez votre expression corporelleJ’ai pu réduire mon conducteur et me présenter en 2 minutes et 57 secondes, super ! Malheureusement, quand je regarde le résultat, je remarque que mes yeux cherchent partout dans la pièce, et au bout d’une minute je ne tiens plus en place sur ma chaise. Oups. Aussi, j’agite horriblement mes bras à 2:23 ! Pourquoi je fais ça ?! Beaucoup de gens qui cherchent à convaincre agitent énormément leurs bras. Il n’y a pas trop de problèmes à cause de ça si vous avez un entretien en tête à tête, mais si vous n’avez qu’une toute petite fenêtre pour vous présenter en vidéo, il convient mieux de rester relativement réservé. Sinon votre vidéo pourrait finir en buzz YouTube dans la catégorie « epic fail ». Ainsi, asseyez-vous correctement et souriez, cela montre votre aise, vous pouvez même pousser un peu plus loin en vous penchant un peu et en regardant la caméra en face. Quand votre futur employeur regardera la vidéo, il aura l’impression que vous gardez un contact visuel naturel. C’est top !Réessayez jusqu’à ce que ce soit parfaitJ’aurais aimé pouvoir vous présenter le CV vidéo parfait, mais il pleuvait, il faisait trop sombre, je n’ai pas pu trouver les mots – bien, c’est que ce n’était pas le bon jour. Mais c’est ce qui fait le sel de ce genre de présentation pour l’embauche :Vous pouvez essayer, réessayer, et réessayer encore…

Pris dans son ensemble, la production d’un CV vidéo ne semble pas si compliquée que ça. Tout le monde est capable de parler pendant 2 minutes devant sa caméra. Ne pas avoir à vous tordre les méninges pour écrire des phrases pour votre lettre de motivation pour un emploi sport est aussi une bonne chose. Mais malheureusement, ce n’est pas si simple. Gardez en tête que la situation est similaire à un vrai entretien d’embauche, votre employeur potentiel est virtuellement assis en face de vous. En suivant ces quelques conseils, prenez votre temps et faites quelques efforts pour produire un CV vidéo créatif. Bonne chance !

A propos des environnements de travail toxiques et comment les gérer

Si vous avez déjà évolué dans un environnement de travail toxique, vous savez à quel point cela peut drainer toute votre énergie. C’est une situation stressante, fatigante et souvent la raison d’une perte de motivation dans votre travail – cela peut même conduire à une baisse de votre bien être dans votre vie personnelle. Mais quelles en sont les raisons et y-a-t ’il une chance de changer ça ?

Qu’est ce qui crée un environnement de travail toxique ?

Un sondage récent mené par des experts du développement de leadership de chez Fierce Inc. ont demandé à environ 1000 employés les raisons à l’origine d’un environnement de travail perturbé. La majorité s’est accordée à dire que l’attitude négative d’un membre de l’équipe (ou leur patron) avait le plus gros impact sur eux. Que leur collègue ne soit qu’un fainéant paresseux, un rabat-joie se plaignant tout le temps ou blâmant ses équipiers pour ses propres erreurs, cela tire toujours le reste de l’équipe vers le bas. Un fait très intéressant, environ 75% croit qu’une compétence spéciale ou unique ne compense pas la négativité d’une personne.

Alors, quelles sont les conséquences

Vous pourriez penser – puisqu’il n’y a aucun moyen de corriger ça – que les collègues aimeraient simplement se débarrasser de l’élément perturbateur. Etonnamment, seulement un quart des répondants considère le licenciement comme étant la meilleure solution. Cependant, se confronter au grogneur directement n’est pas non plus une option. 80% pensent qu’une confrontation directe, que ce soit par eux même ou par des exécutifs, n’est pas propice à changer la situation. Si vous y réfléchissez, le résultat semble un peu déprimant. Cela traduit que l’on est prêts à ne rien faire et accepter la baisse de moral et de productivité dans l’équipe, même aller jusqu’à quitter un emploi qui normalement serait satisfaisant.

Comment gérer un membre d’équipe toxique

Si vous vous êtes déjà assis dans un bureau, où personne ne parlait, souriait et que vous sentiez que vous pouviez palper la tension dans l’air autours de vous, vous savez que c’est quelque chose que vous ne voudriez pour rien au monde dans votre travail. Pour nous, cela ne serait pas une option non plus ! Particulièrement quand vous travaillez en petite équipe, un membre d’équipe négatif peut ruiner à lui tout seul l’ensemble de l’atmosphère de travail. Ainsi, nous avons quelques conseils sur la façon de gérer un collègue négatif.
  • Ne laissez pas vos émotions vous envahir
Vous pourriez ressentir l’urgence de vous lever pour essayer de rendre les choses meilleures. Très probablement, cela aggraverait encore plus la situation. Vous confronter à un collègue pourrait se terminer de façon clairement non professionnelle et trop émotionnelle (et certainement à sens unique). Ainsi, vous offenseriez sûrement la personne sans améliorer la situation. Une autre option aurait aussi pu être que vous vous chargiez de motiver vos collègues tous les jours pour améliorer l’atmosphère dans votre bureau. C’est une grande responsabilité qui au bout d’un moment vous écraserait sûrement. C’est pourquoi en conséquence :
  • Parlez à votre patron ou à un médiateur
Les dirigeants ont normalement été entrainés à gérer une équipe et ses problèmes. Dans les entreprises plus grandes et modernes, il peut y avoir alternativement un médiateur / un responsable du bien être pour améliorer l’atmosphère. Arrangez un rendez-vous et expliquez votre problème, sans médisance. Il est important de décrire professionnellement les désaccords d’avec votre collègue et d’être capable de les exprimer. Alors, le responsable exécutif peut agir en conséquence pour résoudre la situation, par exemple au travers d’un dialogue en tête à tête et d’une réunion avec toute l’équipe.Si cela n’aide pas, alors, vous pouvez toujours apporter un gâteau au travail. De ce fait, au moins vous aurez quelque chose de délicieux et doux pour calmer vos nerfs et garder la tête haute – ou avoir une chance de faire taire le médisant pendant quelques minutes.

Présentation : Les ISPO Career Days 2018

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Un évènement pour créer un réseau professionnel entre les entreprises, les écoles ou universités et les candidats" font_container="tag:h2|text_align:center" google_fonts="font_family:Montserrat%3Aregular%2C700|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal"][vc_column_text]Quand ISPO et Sportyjob s'associent, c'est pour créer une occasion unique pour les recruteurs et les employés qui cherchent à explorer les différentes opportunités du marché du sport. Les Career Days (Journées des carrières) se dérouleront durant le salon ISPO 2018 à Munich, en proposant un programme de recrutement pour l'industrie du sport. Les entreprises, les candidats et les écoles/universités auront la chance de pouvoir se rencontrer et se présenter, mettant en avant les différentes voie de carrière qu'ils et elles peuvent apporter au business du sport.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Programme & Détails

Les Career Days 2018 consistent en un couloir de 20 mètres proposant un mur d'offres d'emplois et des lieux aménagés pour des entretiens d'embauche en speed dating, organisés entre les candidats intéressés et des recruteurs venus d'entreprises de l'industrie mondiale du sport.[/vc_column_text]

The Job Corridor

A display of different career opportunities by the big players of the sport industry where candidates can apply straight away or later online.
  • Dates: 28th - 31st of January 2018
  • Where: In the corridor of the A-Hall

The Speed Dating Interview

In private cabins, recruiters interview qualified candidates in a speed dating manner, meeting up with various applicants in a short time.
  • Dates: 29th of January
  • Times: 09:00 - 17:00
  • Where: Conference room above the Job Corridor
[vc_row_inner][vc_column_inner][vc_column_text]L'enregistrement pour les entreprises qui souhaitent rejoindre les Career Days 2018, louer une cabine privée et personnalisée pour les entretiens d'embauche, ou encore afficher leur profil sur le job wall, commence dès maintenant jusqu'au début du salon ISPO.Plus d'informations sur le programme seront divulguées tout au long de l'année à venir, incluant des conférences professionnelles par la ISPO Academy, des aperçus de l'industrie du sport pour les écoles/universités et des présentations de recruteurs/chasseurs de talents venant d'entreprises du monde du sport.[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Intéressé.e pour participer ?

Que vous soyez un.e professionnel.le ou un.e candidat.e intéressé.e, le pré-enregistrement pour les ISPO Career Days 2018 est actuellement en ligne. Si vous voulez nous y rejoindre, suivez les détails ci-dessous.[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/3"][vc_single_image image="18416" img_size="medium" alignment="center"][vc_column_text]Entreprises du Monde du SportConsultez les détails sur les manières de participer en tant qu'entreprise aux ISPO Career Days 2018.[/vc_column_text][vc_btn title="Plus de détails & enregistrement" style="outline-custom" outline_custom_color="#152b42" outline_custom_hover_background="#152b42" outline_custom_hover_text="#ffffff" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.sportyjob.com%2Ffr%2Fispo-career-days-recruiter-information%2F|title:Infos%20pour%20les%20Recruteurs|"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/3"][vc_single_image image="18255" img_size="medium" alignment="center"][vc_column_text]CandidatsTrouvez plus d'informations sur les procédures de candidature et sur les entretiens en speed dating.[/vc_column_text][vc_btn title="Plus de détails & enregistrement" style="outline-custom" outline_custom_color="#152b42" outline_custom_hover_background="#152b42" outline_custom_hover_text="#ffffff" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.sportyjob.com%2Ffr%2Fispo-career-days-candidate-preregistration%2F|title:Infos%20pour%20les%20Candidats|"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/3"][vc_single_image image="14140" img_size="medium" alignment="center"][vc_column_text]Écoles & UniversitésVoici comment promouvoir vos programmes d'études et cos diplômes lors du salon ISPO 2018.[/vc_column_text][vc_btn title="Plus de détails & enregistrement" style="outline-custom" outline_custom_color="#152b42" outline_custom_hover_background="#152b42" outline_custom_hover_text="#ffffff" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.sportyjob.com%2Ffr%2Fispo-career-days-college-information%2F|title:Infos%20pour%20les%20Ecoles%20%26%20Universit%C3%A9s|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row]