Comment construire un réseau quand vous êtes débutant dans l’industrie du sport

Donc tu as réussi à faire quelques contacts mais que fais tu après? Si vous les laissez simplement glisser, c'est une cause perdue. Comme dans toute relation, même un réseau professionnel a besoin d'attention et de soins.Il est essentiel de rester en contact avec les connexions que vous avez faites. C'est peut-être sur le plan personnel comme si vous déjeuniez (au cas où vous vous entendriez personnellement). Une approche plus professionnelle serait de se rencontrer lors d'événements auxquels vous partagez tous les deux un intérêt. Une simple information comme "Hey, je serai à l'ISPO en janvier - et ce serait formidable de se retrouver".D'autre part, continuez à travers les réseaux sociaux ou E-Mail. Il suffit de demander un avis sur un sujet professionnel ou de partager un contenu intéressant - car n'oubliez jamais que la base d'un réseau d'affaires est votre métier. Donc, même si les memes partagés peuvent être amusants de temps en temps, n'en faites pas trop.

Un stage dans l’industrie du sport : Notre nouvelle stagiaire, Linda

L'équipe Sportyjob à Biarritz
Comment se passe un stage dans l’industrie du sport ? Vais-je m’intégrer, satisferai-je les attentes de mon patron et collègues et ai-je même ce qu’il faut avoir pour réussir chez Sportyjob ?Mes pensées étaient remplies de beaucoup plus que ces trois questions délicates quand je suis arrivée au bureau à Biarritz le premier jour de mon stage. J’étais – et le suis toujours – enthousiaste de faire partie de l’équipe Sportyjob et sa croissance constante. Le jour où j’ai appris que Lennart et Andy aimeraient que je travaille avec eux, je me suis sentie très heureuse et confiante d’une part mais en même temps, un sentiment d’incertitude et de curiosité m’a envahie. J’aimerais bien vous donner un aperçu de comment tout cela a commencé, ce que j’ai fait auparavant au niveau des mes études et pourquoi j’ai voulu lancer ma carrière dans l’industrie du sport. C’est parti !Le cours de ma carrière professionnelle a commené quand j’ai quitté ma ville natale en Allemagne pour passer un an à l’étranger aux Etats-Unis en 2010. Je décidais de faire partie d’un programme d’échange d'étudiant quand j’avais 15 ans et heureusement, je fus placée à Petal, Mississippi où beaucoup d’influences ont commencé à former ma personnalité. J’ai toujours été à la recherche des défis sportifs et j’ai aimé pratiquer des sports pendant mon temps libre. Par contre, je n’aurais jamais imaginé que l’industrie du sport puisse faire partie de ma carrière un jour. Le pas suivant qui a affecté ma décision concernant les programmes d’études et par conséquent, mon développement professionnel, était le « gap year » après avoir passé le bac allemand en 2013. J’ai passé six mois en Australie essayant de découvrir quelle voie choisir – mais mon séjour là-bas n’a pas donné de réponse au final – je me suis retrouvée dans un impasse. Après être retournée chez moi en Allemagne, je me suis inscrite à l’université s’appelant Westsaechsische Hochschule Zwickau pour y commencer mes études, un Bachelor de « Languages and Business Administration » avec l’option français. Là aussi, je faisais pas mal de sport pour décompresser après une longue journée de cours.Je me suis demandée avec quel type de travail je pourrai combiner ma passion pour le sport et le besoin d’avoir un bon emploi qui paie les factures.. Etant donné que le programme de mon Bachelor allemand prévoit une année à l’étranger, je me suis installée dans le sud de la France pour y faire une licence professionnelle en GPOD (gestion des petites organisations durables) à l’université de Perpignan. Les mois en cours à l’université se sont passés plus vite qu’imaginé et voilà, le premier jour du stage me faisait en face.Comme mentionnée avant, l’équipe de Sportyjob m’a bien accueillie dès le premier moment et je n’ai pas tardé à commencer à être curieuse concernant la région et mon travail à Biarritz. C’est vrai, ca ne fait pas trop longtemps que je travaille chez Sportyjob, mais je crois déjà que je profite de savoir et savoir-faire qui me sont transmis chaque jour par mes patrons et mes collèges. Je suis impatiente d'en apprendre plus et d'améliorer mes compétences dans les semaines suivantes. Je suis convaincue que tout ce que j’apprends en ce moment, va non seulement m’aider dans ma vie professionnelle mais également dans ma vie privée. Mon conseil ? N’hésite pas à postuler ! Si l’industrie du sport te tente, n'attends pas vu que les offres sont rapidement pourvues. Je ne l'invente pas, je le vois sur Sportyjob ! Alors, c’est à toi ! Bon courage 😊