Les meilleures questions à poser à votre futur employeur lors d’un entretien d’embauche

Lors de chaque entretien dans le secteur du sport, il y a un moment où vous avez la possibilité de poser vous-même des questions. Bien que cela puisse sembler être un obstacle potentiel, un autre critère de contrôle, ce moment de l'entretien est une bonne occasion pour vous de clarifier les doutes que vous pouvez avoir sur le poste ou l'employeur, ou de vous démarquer de la concurrence. Considérez donc cette question comme une opportunité.

Dans ce blog, nous expliquons quelles questions sont utiles et comment se préparer à la question la plus célèbre de tous les entretiens : "Avez-vous des questions ?".

Questions classiques pour l'entretien d'embauche dans le domaine du sport : À propos du poste

Les questions qui fonctionnent pour n'importe quel emploi et qu'il est utile de clarifier à l'avance sont des questions sur le rôle lui-même. En voici quelques-unes :

  • Pourquoi le poste est-il vacant ?
  • Comment l'équipe est-elle constituée ?
  • Quels critères utilisez-vous pour mesurer le succès d'un employé dans l'équipe ?
  • Quels sont les plus grands défis pour une personne occupant ce poste ?
  • Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans le fait de travailler dans cette entreprise ?
  • Avec quelles personnes travailleriez-vous le plus et pourquoi ?

Des questions engageantes pour l'entretien d'embauche : Sur les compétences et les qualités

Il existe également des questions qui montrent que vous pensez à la manière dont vous pouvez contribuer à l'entreprise. Elles permettent non seulement de clarifier pour vous les détails du poste, mais aussi de montrer au recruteur que vous êtes impliqué :

  • Quels sont les plus grands défis auxquels vous/votre équipe êtes actuellement confrontés et comment pourrais-je aider à les surmonter dans les six prochains mois ?
  • Quelles sont les qualités de l'employé précédent que vous avez particulièrement appréciées dans ce rôle et que vous aimeriez conserver ?
  • Quelles sont les compétences et qualités clés que vous devriez posséder pour ce poste ?
  • D'après votre expérience, quel est le plus grand défi pour les nouveaux employés et quels sont vos conseils pour le relever ?

Questions évaluatives : Qu'attendez-vous du poste ?

Comme nous l'avons déjà mentionné, le questionnaire d'entretien n'est pas seulement un outil pour vous évaluer, mais aussi pour vous donner un aperçu du poste et savoir s'il correspond à vos attentes. En fin de compte, chaque entretien est aussi un test qui vous permet de voir si l'entreprise correspond à vos valeurs et à vos attentes. À cet égard, il est important que vous déterminiez à l'avance ce que votre employeur devrait apporter pour que vous vous sentiez à l'aise à ses côtés, ce qui vous motive dans le travail et le type de structure dans laquelle vous aimeriez travailler.

Ces questions portent notamment sur :

  • L‘environnement de travail (bureau ouvert ? bureau individuel ? postes de travail personnels ?)
  • Les horaires et lieux de travail (quelle est la position de l'entreprise sur les modalités de travail à distance, quels sont les horaires de travail de base)
  • Le travail quotidien (quelle est la répartition entre le contenu du travail opérationnel et stratégique, y a-t-il du travail lié à des projets, à quoi ressemble une journée de travail classique à ce poste)
  • Les possibilités de développement et de promotion (Quelles mesures de formation continue l'entreprise propose-t-elle ? Quelles sont les possibilités de carrière au sein de l'entreprise qui pourraient découler de ce poste ?)
  • La culture de travail (Quelles sont les valeurs de l'équipe ? Qu'est-ce que l'entreprise a fait pour ses employés pendant la COVID-19 pour améliorer leur travail quotidien et leur vie personnelle ? Comment cela a-t-il changé la culture du travail dans l'entreprise ?)

Questions d'entretien individuelles pour votre futur employeur

Si les questions précédentes fonctionnent pour la plupart des emplois dans le domaine du sport, ce sont les questions individuelles qui vous distinguent des autres candidats lors de l'entretien d'embauche. Après tout, vous n'êtes certainement pas le seul candidat qui a déjà cherché des questions possibles dans un moteur de recherche et qui a peut-être fait une sélection similaire à la vôtre.

La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous renseigner sur votre futur employeur potentiel. D'une part, vous posez des questions qui s'écartent du répertoire standard, d'autre part, vous montrez à votre interlocuteur un intérêt plus profond. Dans le meilleur des cas, vous trouverez également d'autres points qui rendront le poste encore plus attrayant pour vous, ou, au contraire, vous découvrirez des choses qui ne vous conviennent peut-être pas. Vous ne pouvez que tirer profit d'une recherche approfondie.

En outre, les responsables RH aiment demander aux candidats ce qu'ils savent de l'entreprise, ce qui fait partie intégrante de la préparation à un entretien d'embauche. 

Quand j'ai lu l'article sur [x], je me suis posé la question suivante...".

Normalement, vous pouvez vous renseigner sur la culture d'entreprise, les valeurs et les projets en cours sur le site web de l'entreprise. Sinon, il est également intéressant de jeter un coup d'œil aux actualités via Google ou des plateformes concrètes comme Sporting Goods Intelligence Europe. Les questions qui vous viennent à l'esprit en lisant les articles peuvent être des questions utiles lors de l'entretien, surtout si elles ont un lien quelconque avec le poste auquel vous postulez.

Deux exemples :

  • Général : "Comment soutenez-vous le développement personnel de vos employés ?“
  • Plus précisément : "Sur votre site internet, vous mentionnez que vous proposez des formations à la demande pour vos employés. En relation avec le rôle annoncé, quelles sont les opportunités spécifiques que vous offrez dans ce domaine ?" 
  • Général : "Comment plaidez-vous en faveur d'un modèle économique durable ?"
  • Plus précisément : „Il y a quelques semaines, je suis tombé sur un article dans lequel vous présentez votre projet sur le thème [x], un thème qui me touche personnellement. Quelles possibilités aurais-je en tant qu'employé de m'impliquer dans de tels projets ?" ou "Quels autres projets soutenez-vous ?"

Mieux vaut éviter : Les questions personnelles sur l'interlocuteur

Même si vous avez quelque chose en commun, vous devez éviter les questions personnelles sur votre interlocuteur. Les informations que vous avez trouvées sur des profils de réseaux sociaux, par exemple, n'ont pas leur place dans un entretien. Cela s'applique d'ailleurs dans les deux sens. Si l'intervieweur vous pose des questions sur votre vie personnelle, vous pouvez refuser ces réponses de manière amicale mais ferme.

Les exceptions sont les sujets qui sont abordés au cours de l'entretien lui-même, par exemple les loisirs sportifs. Pour une marque de chaussures de course, par exemple, il est tout à fait légitime de demander à la personne interrogée si elle aime le jogging ou le trail, si ce sont des activités que vous pratiquerez également ensemble dans l'équipe. Et cela montre que vous êtes intéressé par le fait de faire partie d'une équipe. 

Conclusion

Aussi pénible que puisse être la partie questions de l'entretien, elle est rapidement réglée par une bonne préparation. En fin de compte, il y a deux choses que vous pouvez préparer avec un peu d'engagement et qui vous donneront des questions pertinentes :

A) Définissez ce que vous attendez du poste et ce qui est important pour vous.

B) Faites des recherches sur l'entreprise, ses valeurs et ses projets actuels.

De cette manière, vous êtes idéalement préparé à la question "Avez-vous d'autres questions ?". 

D'autres conseils pour réussir votre entretien d'embauche dans le domaine du sport

Vous voulez vous préparer encore mieux à votre futur entretien dans le secteur du sport ? Nous vous proposons d'autres conseils pour vous aider à préparer votre prochain entretien :

8 questions fréquentes lors des entretiens d’embauche dans le domaine du sport et comment y répondre

Bien que les questions posées lors d'un entretien diffèrent d'une société sportive à l'autre, certaines réapparaissent presque à chaque fois. Y répondre peut être facile pour certains, mais difficile pour d'autres. C'est pourquoi nous sommes là pour vous aider. Que vous veniez d'obtenir votre diplôme ou que votre dernier entretien remonte à un certain temps, voici des conseils sur la manière de répondre aux questions d'entretien d'embauche les plus fréquentes

« Parlez-nous de vous »

Généralement, c'est l'une des premières questions posées par l'interviewer. En principe, vous devriez réciter votre CV à cette occasion, mais ne vous contentez pas de le ressortir complètement. Le recruteur est censé connaître votre CV et votre candidature et en a probablement même un double sous les yeux. Profitez plutôt de cette opportunité pour exposer les étapes clés que vous jugez les plus pertinentes pour vous et pour le poste. Cela illustre votre orientation personnelle et constitue un excellent moyen de mettre en évidence vos qualités pour le poste.

 

« Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Que vous soyez une personne prévoyante ou que vous préfériez être spontané et voir où vous mène la vie, votre réponse doit être honnête.  Vous n'avez pas besoin d'un plan concret pour répondre. Ce qu'ils veulent savoir sur vous, c'est si vous êtes ambitieux et si vous pouvez être un employé fidèle. Vous devriez également reformuler la question à vous-même : « Si vous êtes encore dans cette société, où vous voyez-vous dans cinq ans ? »

Cela pourrait être quelque chose du genre : « J'aime l'idée d'avoir prouvé mes compétences dans cette société et d'avoir fait évoluer ma carrière en apportant une valeur ajoutée au fil des ans. »

 

« Quelle est votre plus grande faiblesse ? »

La réponse la plus cliché que nous ayons entendue ? Probablement "Je suis un(e) perfectionniste". Cela prouve que vous n'avez pas compris l'objectif de cette question. Elle cherche à connaître les points forts d'une personne : Si elle est réfléchie et capable de s'analyser et, en conclusion, d'analyser son environnement. De même, si elle est capable de résoudre des problèmes, qu'il s'agisse des siens ou de ceux liés au poste.

La meilleure façon de répondre à cette question d'entretien est d'être honnête sur vos points faibles. Gardez toutefois à l'esprit que cette question est censée être liée à l'environnement professionnel. Vous n'avez pas besoin de parler de vos problèmes personnels.

De plus, ajoutez la façon dont vous avez géré votre faiblesse par le passé, illustrant ainsi que vous êtes capable d’apporter des solutions.

 

« Sur une échelle de 1 à 10, comment vous évaluez-vous / quelle est votre compétence en xxx ? »

Qu'il s'agisse de vous-même ou de Word, Excel, Photoshop ou de tout autre logiciel, cette question tactique revient dans tous les entretiens. Nous vous confions quelques-unes de nos expériences en tant que chasseurs de têtes : La question ne porte pas vraiment sur les compétences, mais sur votre capacité à vous évaluer vous-même. Avez-vous entendu parler de « l'embauche pour l'attitude » ? La réponse « Clairement 10/10 ! » est probablement excessive dans la plupart des cas. Il est toujours possible de s'améliorer, de se former et d'acquérir de nouvelles compétences, mais vous ne pouvez pas changer une première impression. Soyez honnête quant à vos compétences, donnez-leur un aperçu clair en approfondissant succintement vos connaissances (le détail est essentiel). Mais admettez également les domaines dans lesquels vous pourriez vous améliorer. Si vous montrez que vous êtes désireux d'apprendre et que vous seriez reconnaissant de vous améliorer tout au long de votre emploi, cela en dit beaucoup sur votre attitude au travail et les recruteurs y verront un point fort.

 

« Pourquoi voulez-vous faire partie de cette société ? »

Cela ne devrait pas poser de problème, dans la mesure où vous souhaitez travailler dans la société sportive. Il peut cependant être difficile de répondre à cette question si le poste ne vous intéresse pas vraiment.

Dans tous les cas, s'informer au préalable sur votre futur employeur est essentiel pour la formulation de votre réponse. Découvrez ce qu'il apprécie, les caractéristiques qu'il met en avant sur son site web et intégrez-les dans votre réponse. Bien sûr, vous pouvez toujours faire part de votre intérêt personnel. Vous avez peut-être une histoire nostalgique avec la marque de sport, vous aimez ses produits ou ses services. C'est un signe de votre passion.

 

« Parlez-moi d'un moment où vous avez fait preuve de … » (exemple : résistance au stress)"

Probablement la question la plus concrète, exigeant une réponse concrète. L'examinateur souhaite savoir comment vous réagiriez face à une situation particulière. Une façon classique de répondre à cette question est le format dit « STAR » :

  • Quelle était la situation
  • Quelle était votre Tâche ?
  • Quelle Action avez-vous entreprise ?
  • Quel a été le Résultat ?

En suivant ces règles simples, vous serez en mesure de préserver l'aspect professionnel et rationnel.

 

« Lorsque vous avez été licencié(e) et que l’on vous pose des questions à ce sujet » 

Cette question n'est pas fréquente et n'est posée que très rarement, mais comme nous savons qu'il s'agit d'une des questions les plus difficiles à répondre, nous tenions à l'intégrer dans notre article. Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez été licencié, deux règles doivent être respectées pour y répondre :

  1. Ne critiquez pas votre ancien employeur
  2. Concentrez-vous sur les aspects positifs et les opportunités qui en découlent.

Insistez sur le fait que vous êtes enthousiaste à l'idée d'une nouvelle opportunité de faire vos preuves, d'occuper un nouveau poste qui vous convient mieux.

 

"Avez-vous des questions ?"

Oui ! La réponse à cette question est toujours oui. Cela témoigne de votre engagement et de l'intérêt que vous portez à votre employeur et au poste.

Les questions éventuelles pourraient être :

  • Qu'est-ce qu'une autre personne occupant ce poste a fait pour réussir dans son rôle ?
  • Quelles sont les possibilités de développement de ce poste dans les prochaines années ?
  • Qu'est-ce qui symbolise le succès de cette société ?
  • Pourriez-vous décrire une journée habituelle dans ce poste ?
  • Puis-je vous contacter si d'autres questions me viennent à l'esprit ?

Bien sûr, un entretien d'embauche ne porte pas seulement sur les questions posées, mais aussi sur votre langage corporel et votre apparence. Nous avons également préparé des conseils à ce sujet dans un article de notre blog « Comment réussir un entretien d’embauche ».

Comment réussir un entretien d’embauche

Vous avez été convié à un entretien d’embauche ? Félicitations ! Votre candidature a convaincu l’entreprise que vous étiez l’un des meilleurs candidats pour leur poste. Ce que vous devez savoir faire maintenant, c’est leur donner le meilleur de vous-même lors de l’entretien pour décrocher le job. Dans les billets précédents, nous vous avions déjà conseillé sur une checklist pour savoir quoi préparer en vue d’un entretien d’embauche et comment s’habiller pour réussir. Maintenant il est temps de se pencher sur comment répondre aux question et vous présentez vous-même. Pour rester concis – ces points n’auront pas besoin de plus d’explications. L’entretien est le moment de leur montrer ce que avez. Vous aurez besoin d’être confiant et de vous vendre le mieux possible comme le meilleur employé pour ce poste. Alors, sans attendre – voici comment faire !

Le langage corporel

Durant l’entretien il n’y a pas que que les chose que vous dites qui comptent, mais aussi celles que vous exprimez avec vos gestes. Inutile de le rappeler, tout est question de montrer votre confiance en vous et votre ouverture – deux points qui sont transmises par le langage corporel. C’est pourquoi :
  • Quand vous entrez, souriez, cherchez le contact visuel et saluez tout le monde dans la pièce avec un serrage de main ferme
  • A tout moment, essayez de maintenir (naturellement) le contact visuel avec votre interlocuteur, sans pour autant le fixer – si il y a plus d’un interviewer, alternez entre les différentes personnes sans vous agiter
  • Même chose pour un léger sourire – gardez une allure confiante et amicale tout du long.
  • Contrôlez votre posture – asseyez vous droit, mais pas raide – il s’agit d’avoir un langage corporel ouvert
  • Ne croisez pas vos bras devant votre torse. Mieux : gardez les reposés sur vos genoux

Comment parler

Comme pour votre expression corporelle, la façon vous répondrez aux questions en dira beaucoup à votre propos à l’interviewer. Bien entendu, ce que vous dites donne les informations essentielles, mais aussi la façon dont vous l’exprimez. Il est important de
  • Proscrire l’argot et les mots d’hésitation
  • Parler clairement et à un volume sonore modéré
  • Parler avec des phrases complètes, même quand une question en oui ou non arrive – les détails de votre réponse la fera se démarquer de celles des autres candidats.

Vos réponse pour faire la meilleure impression

Maintenant nous atteignons la partie principale de votre entretien – le contenu de vos réponses. Gardez à l’esprit que vos réponses ne sont pas là que pour impressionner l’employeur de vos rêves. C’est aussi une opportunité de voir si le poste vous correspond vraiment. S’il vous plait, soyez honnête dans vos réponses – si vous devez faire des concessions sur vos vrais sentiments à de trop nombreuses reprises, le poste et l’entreprise ne sont pas ceux qui vous correspondent. De plus,
Selon Andy Gugenheimer, recruteur professionnel et CEO de Sportyjob, votre style et votre performance individuelle est ce que l’entreprise souhaite voir durant l’entretien. Toutefois, la capacité des individus à intégrer une équipe est – particulièrement dans l’industrie du sport – un facteur très important pour être embauché. Même si vous avez des super compétences personnelles – si vous ne pouvez pas jouer en équipe, vous n’aurez probablement jamais la chance de le prouver. En utilisant « nous » et « on » lorsque vous répondrez à des questions spécifiques à propos de projets ou de tâches, plutôt que « je », vous exprimerez votre volonté de travailler en équipe.

  • Répondez aux questions de la meilleure manière en montrant a) les informations que vous avez collecté auparavant à propos de l’entreprise b) les compétences, l’expérience et les forces que vous pourrez apporter dans l’entreprise
  • Ne poussez pas – pas besoin de vous vanter, essayez d’avoir confiance en vous, tout en restant naturel
  • Montrez de l’enthousiasme et de la passion pour le poste
  • Evitez de posez trop de questions à propos des bénéfices du poste – il est ok de parler du salaire et des autres conditions de travail, mais attendez que ce soit l’interviewer qui apporte le sujet
  • Evitez de parler en mal de vos anciens collègues ou employeurs – les interviewers pourraient en conclure que vous finirez par parler d’eux de la même façon
  • Posez des questions que vous avez préparé ou celles qui n’ont pas été encore abordées par l’interviewer
  • A la fin, remerciez les participants pour leur temps et dites leur que vous êtes intéressé par le job – l’entretien est sensé montrer aux deux côtés que le poste corresponds, partagez donc votre conclusion
 

La tenue parfaite : Que porter lors d’un entretien d’embauche ?

Quand arrive le moment d’un entretien d’embauche, tout le monde doit tôt ou tard se poser la question de la tenue appropriée à adopter. La solution est un peu complexe, du fait qu’elle dépend de plusieurs facteurs bien différents. Vous devez toujours penser au moment de vous habiller à :

  • L’entreprise
  • L’industrie
  • Votre âge
  • Le niveau de carrière
  • Le poste
  • La météo
  • Votre style personnel & votre caractère
Et la liste continue – ça semble faire beaucoup de critères auxquels répondre, non ? Spécialement quand il est question de trouver le bon équilibre entre vous-même et les prérequis de l’emploi visé. Comment rester naturel et réel tout en vous conformant aux attentes du responsable des ressources humaines ? Facile : Suivez ces étapes pour choisir la meilleure tenue pour un entretien d’embauche !

L’industrie et l’entreprise : Connaissez votre employeur

Où postulez vous ? Est-ce une banque, un rock-bar ou l’industrie du sport ? Chaque branche demande un dresscode particulier. Ainsi que chaque entreprise. Soyez bien attentif aux gens avec qui vous allez travailler, cherchez sur Google les responsables des ressources humaines et traquez leurs profils Facebook pour avoir une idée de leur idée du style personnel. Xing et LinkedIn sont aussi très utiles, spécialement depuis que la plupart des gens y utilisent leurs photos professionnelles les plus récentes. Pensez aussi à regarder leur site web. Souvent il y a une page d’équipe qui donne beaucoup d’informations à propos des employés et de leur style vestimentaire.

Le repassage ce n’est pas que pour les mamans

Peu importe que vos vêtements soient chics ou sportifs – gardez en tête qu’ils doivent être impeccables. Personne ne souhaite voir des plis ou des trous, des tâches, du maquillage ou encore des traces de transpiration. Si jamais vous êtes incapable de mener cela à bien, demander tout simplement à la laverie du coin de la rue.

Au passage, si vous devez rester longtemps assis avant l’entretien (en voiture ou en train par exemple), prenez des habits différents pour le trajet. Changez vous avant d’entrer dans l’entreprise – en faisant ça, votre tenue restera propre et vous ne pourrez pas la détériorer avant l’heure H.

Hey moustache sexy !

Il est possible de porter une barbe – mais soyez sûr de la tailler correctement. De nos jours, les barbes sont vraiment chics – ainsi que les cheveux longs. Si vous êtes un homme, mettez un chignon, pour que les cheveux ne tombent pas sur votre visage pendant l’entretien et ne vous distraie vous ou votre intervieweur. Tout cela ensemble vous confèrera une apparence propre et soignée.

Ne cachez pas vos tatouages pendant un entretien d’embauche : c’est une partie de votre personnalité et votre employeur finira bien tôt ou tard par les voir de toutes façons.

Nous savons que la société est encore un peu prudente vis-à-vis des tatouages et des piercings. Mais qu’importe : Collez à vos couleurs – les trous sur votre peau et les ombres qui s’esquissent à travers vos habits révèleront vos secrets de toutes façons. C’est une partie de vous et si un employeur ne peut pas passer outre, ce n’est pas le bon endroit pour vous pour le travail. Spécialement dans l’industrie du sport, cela ne devrait pas être un problème tant c’est un secteur moderne. Pour un emploi dans la vente, si c’est requis, l’intervieweur vous demandera si vous pourrez les enlever sans problème durant les heures de travail. Ainsi, les deux parties savent à l’avance à quoi s’attendre.

Le sexe ne fait pas que faire vendre – restez professionnel …

… et nous ne parlons pas des professionnels. Ce quatrième point concerne majoritairement la population féminine. Bien entendu, un joli décolleté attirera l’attention, mais pas de la bonne manière pour un poste professionnel. Boutonnez votre blouse, ne portez rien de transparent et il est préférable de ne pas trop souligner vos courbes en portant des habits moulants ou des pantalons ou des jupes courtes. Vos attributs ne feront que détourner l’attention de votre intervieweur de vos compétences réelles, ce qui serait vraiment dommage.

La plupart des dresscodes d’entreprise demandent des tenues au descendants au genou – c’est une règle à laquelle se tenir.

L’étiquette est nécessaire

Si vous postulez à un emploi qui demande un habillement formel, vous devez vous conformer à quelques règles : Ne déboutonnez pas votre veste avant de vous être assis et assurez vous que votre cravate finit approximativement une main au dessus de votre ceinture. De plus, ne mettez pas trop de choses dans vos poches, l’allure surchargée n’a pas sa place quand vient le moment de l’entretien d’embauche.

Gardez les pieds sur terre

La dernière et plus importante chose est de rester fidèle à vous-même. Si vous vous être presque évanouis rien qu’en pensant à porter un costume, peut être devriez vous reconsidérer votre décision de devenir banquier. Au final vous aurez à vous sentir à l’aise avec le business et le dress-code pour réussir votre entretien. Souvenez-vous : vous devez vous vendre – ce qui n’est possible que si vous êtes à l’aise. La confiance en vous vient de votre style et de votre personnalité – montrez donc qui voous êtes. Si vous faites bien votre travail, au final plus personne ne fera attention à votre habillement de toutes façons.

Des idées concrètes de tenues pour l’entretien d’embauche

La tenue formelle : costumez vous

En règle générale : Les lieux de travail formels et conservateurs vous demanderont de porter un costume. Cela s’applique aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Nous parlons ici d’une veste, d’une cravate, d’une chemise, d’un panatalon (ou d’une jupe pour les femmes) et des chaussures en cuir propres. Pour les femmes, si vous souhaitez porter des talons, ne les choisissez pas trop hauts. Choisissez des couleurs sombres, comme le noir ou le bleu marine et combinez avec des teintes pastel. Evitez les habits trop colorés ou les motifs extravagants.  

La tenue d’entretien occasionnelle

Saviez vous que les entreprises sportives comme blue tomato et island collective préfèrent en fait les styles plutôt occasionnels ? Bienvenue dans l’industrie du sport ! Bien entendu, il existe des postes très élevés qui requièrent le costume, mais en général, ils recherchent des gens qui aiment le sport et aller à l’extérieur. Quelque chose qui se voit à votre style. Pour donner la bonne impression dès le début, la tenue parfaite pour un entretien d’emploi pour ces entreprises sportives est d’un style occasionnel, casual. Si vous voulez tout de même vous costumer, combiner cela à des basket. Gardez en tête de bien avoir tout repassé et lavé, la propreté est toujours un plus.

Une tenue plus occasionnelle est toujours un plus pour les entreprises sport et lifestyle

Quoi porter quand c’est l’été ou qu’il fait chaud

Vous ne voulez pas avoir l’air trop transpirant, alors en général habillez vous juste avant que l’entretien ne débute. Mais quoi porter pour ne pas fondre durant l’entretien ? Comme dit plus haut, une règle générale dans le business sont les habits à longueur de genous pour les femmes. C’est parfait si vous souhaitez porter un short ou une jupe. La longueur minimum doit être à à peu près une main de large au dessus du genou. Combinez cela avec une blouse à manches courtes – et voila ! Vous êtes parfaitement habillée. Pour les hommes c’est un peu plus compliqué. Nous savons que beaucoup d’entreprises demandent encore des pantalons longs. Soyez libre de choisir de combiner cela avec un haut à manches mi-longues. Quand il fait chaud, votre employeur ne vera pas de problème à ce que vous ne portiez pas de veste. Si c’est un entretien vraiment formel, mettez la juste avant de commencer l’entretien et demandez à l’enlever à cause de la chaleur. De ce fait vous montrerez toujours votre style et votre étiquette.

Quoi porter pour un entretien Skype

Vous pensez pouvoir ne porter qu’une demie tenue, parce que vous pensez que l’autre moitié sera sous le champs de vision de la caméra ? Ne le faites pas ! Le moment pourrait arriver où vous devrez vous lever. En fait, l’intervieweur pourrait vous demander de le faire. Ainsi, même règle que plus haut – c’est toujours un entretien d’embauche !

Pour résumer : si vous soignez votre habillement, vous apparaitrez impressionnant et le ressentirez aussi. Si vous vous sentez bien, vous serez encore plus confiant. C’est d’esprit dont vous aurez besoin pour réussir votre entretien ! Alors habillez vous pour réussir !


L’habillement n’est évidemment par la seule chose à garder en tête lors d’un entretien d’embauche. C’est pour cela que la semaine dernière nous avions posté notre liste des choses à préparer en vue d’un entretien d’embauche. Ainsi si vous voulez en savoir plus pour réussir au mieux votre entretien, trouvez ici la marche à suivre pour le préparer – d’une semaine à l’avance jusqu’au jour J. Il n’y a pas de meilleur moyen pour gardez vos nerfs sous contrôle et y aller avec confiance en vous pour décrocher l’emploi que vous désirez !

La liste des choses à préparer en vue d’un entretien d’embauche

Après avoir envoyé plusieurs candidatures pour des emplois sport ou même une seule pour la carrière de vos rêves, vous avez enfin un retour ! Un moment de pure joie et de bonheur – jusqu’à ce que vos yeux ne s’arrêtent sur la date prévue de votre entretien. Vous pouvez déjà ressentir une tension dans votre estomac rien qu’en y pensant. La plupart d’entre nous sont complètement stressés par l’idée d’un entretien d’embauche – d’être mis en situation de test pour prouver sa valeur pour un poste. Mais plus de confiance en soi peut être gagnée facilement avec une bonne préparation. Si vous commencez à mettre les choses au clair à l’avance, l’entretien ne devrait pas vous paraitre aussi insurmontable et vous gagnerez de l’assurance. Cette checklist va vous aider à vous concentrer sur ce que vous devez savoir et ce que vous devez avoir lors de l’entretien, donc gardez en tête ces étapes pour gérer votre prochaine interview !

Au plus tard une semaine en avance

Faites plus de recherches à propos de l’employeur

En savoir plus sur votre futur employeur est déjà une partie préliminaire essentielle de votre candidature. Mais encore, mettez à jour vos connaissances pour l’entretien et allez plus dans le détail. Cela ne sera pas suffisant de connaitre l’industrie dans laquelle votre employeur est et ce qu’il y fait en détail. Informez-vous à propos de ses principes, sa hiérarchie et les personnes clés de l’entreprise. Grâce à LinkedIn vous pouvez déjà récolter à l’avance des informations sur votre interviewer. Les plus grosses entreprises publient aussi leurs nouvelles récentes à propos de leurs projets et de leurs futurs objectifs – connaissez les pour impressionner pendant votre entretien. Au passage, saviez-vous que l’erreur la plus courante est que les candidats ne savent pas ce que veut dire l’acronyme de l’entreprise ? Soyez toujours au courant de ce qui entoure le nom de la société ou de la marque – cela représente ce pourquoi ils sont là !

Connaissez les détails de votre futur emploi

Ce n’est pas seulement à propos des tâches qui sont incluses dans le poste. Au-delà, vous devriez déjà savoir si votre futur emploi sera à temps plein ou à temps partiel, si vous allez travailler dans une équipe ou seul, si vous serez dans une position de leader ou pas, et ainsi de suite. Si toutes les informations ne peuvent pas être trouvée à l’avance dans l’offre d’emploi, appelez simplement le département RH et demandez plus de détails. Par ce biais, vous n’aurez plus de surprise durant l’entretien.

Questions et réponses récurrentes

Tous les interviewer essaieront de vous coincer avec des questions inhabituelles. Ce n’est pas grave si vous prenez votre temps pour y répondre, même si ça vous met hors circuit quelques secondes – c’est pour à cela qu’elles sont destinées. Cependant ça ne doit pas arriver avec les questions normales et habituelles. Si vous débutez dans les entretiens d’embauche, vous pouvez chercher sur Google quelles sont les questions les plus communes et vous y préparer à l’avance. Comme cela vous irez rencontrer votre interviewer avec plus de confiance en vous et marquerez des points avec des réponses efficaces !

Soyez au fait de vos propres qualités

Il est très dur de se vendre, particulièrement quand vous avez peu d’expérience dans ce nouvel emploi. Malheureusement, un entretien d’embauche ne réussit que si vous y arrivez. La clé est de connaitre vos talents uniques et de réussir à en parler sans non plus vous vanter. En fait, trouver votre propre valeur est un facteur clé pour impressionner un interviewer. Pour un petit peu d’aide sur ce point, nous avons publié un billet à ce propos : Comment communiquer votre valeur.

Préparez votre tenue

S’habiller pour réussir – vous avez probablement déjà entendu ça quelque part. Néanmoins, cela ne veut pas dire se costumer non plus. Particulièrement dans l’industrie du sport, la bonne tenue peut très bien être très décontractée aussi. Tout dépend des principes de l’entreprise. Si vous en avez la chance, cherchez à l’avance quel est le dresscode – rendez une petite visite à la société ou demandez à une personne qui y travaille. Regarder les profils LinkedIn des employés peut aussi vous donner quelques indices. Regardez si vous avez une, ou mieux deux, tenues dans votre garde-robe. Si non, achetez en une au bon moment. Faire ça le plus tôt possible vous aidera à vous préparer au mieux. Vous aurez le temps de régler les quelques éventuels problèmes comme des trous, ou pire des mauvaises odeurs. Imaginez si faisiez ça le jour juste avant votre entretien : vous prendriez le risque de devoir galérer à en trouver une nouvelle, alors même que les magasins sont encore ouverts. Plus d’informations sur quoi porter le jour de l’entretien peuvent être trouvées sur notre billet (en Anglais) : What to wear in a job interview.

Connaissez votre valeur

Renseignez vous sur le salaire moyen de votre travail. Cela dépends de votre localisation, de la taille de l’entreprise et de l’emploi lui-même. Il existe de grands portails en ligne pour faire vos recherches, comme par exemple Glassdoor. De plus, sachez vous-même ce que vous voudriez gagner – et quel est la limite de salaire que vous accepteriez. Il faut aussi prendre en compte les vacances et les heures de travail.

Deux semaines avant l’entretien

Vérifiez les pré-requis et faites un premier essai

Il est incroyable de constater combien de personnes sont en retard pour leur entretien d’embauche – c’est une erreur commune et la plupart du temps c’est en quelques sortes le début de la fin. Ne vous fiez pas seulement à votre GPS, il pourrait y avoir des bouchons ou un accident sur la route, une route barrée ou n’importe quoi d’autre. Donc, choisissez à l’avance et au mieux votre route, regardez combien de temps cela vous prendra pour vous rendre à destination. Pour les personnes qui utilisent les transports publics : Essayez de trouver quels sont les itinéraires les plus confortables pour arriver au bon moment* - et notez l’heure de celui juste avant le bon pour le jour de votre entretien. Comme cela, même si vous le ratez, vous serez toujours sur place pour le bon moment. *Pour que tout soit clair : au bon moment ne veut pas dire au dernier moment, cela signifie une heure d’arrivée confortable un petit peu en avance.

Ecrivez vos propres questions

Quand vous vous sentez prêt à répondre aux questions qui pourraient vous être posées, essayez de trouver ce que vous pourriez vouloir savoir sur le poste et l’entreprise. L’interviewer attendra que vous posiez des questions – cela montre de la curiosité vis-à-vis de l’employeur. Voyez le comme un signe que vous désirez vraiment ce job. Au passage, vous n’avez pas à attendre la fin de l’entretien pour poser vos questions. Si cela colle au sujet, posez votre question – l’entretien apparaitra plus comme un dialogue.

Faites un entretien test avec un ami

Voyez cela comme une chance de répétition. Cela va booster votre confiance en vous et vous aider à parler plus naturellement lors de l’entretien.

Le jour de votre entretien – une heure avant

Au dernier moment : Vérifiez votre apparence

Alors, cela repose basiquement sur deux points. Premièrement, vérifiez vous à nouveau avant de quitter la maison pour aller à l’entretien. Contrôlez si votre tenue n’a pas de trous et vous va bien, que vous sentez bon (ne forcez pas non plus trop sur le parfum), brossez vous les dents – pour résumer : S’habiller pour réussir. Quand c’est possible, essayer d’arriver 10 minutes plus tôt à l’entreprise pour faire une vérification rapide. Particulièrement quand vous vivez dans une grande ville et que vous venez en bus, en train ou en métro, vous serez bien content de pouvoir arranger votre tenue ou vos cheveux.

Ne fumez pas !

Sérieusement, même si vous êtes un ou une fumeur.se, essayez de ne pas fumer après que vous avez mis votre tenue et vous êtes brossé les dents. Sentir la fumée est un repoussoir – pas seulement pour un rendez-vous galant, mais aussi pour un entretien. Particulièrement quand la personne qui vous interview est un ou une non fumeur.se. Nous savons tous que vous avez besoin de cette cigarette en ce jour très important pour calmer vos nerfs, mais essayer de rester fort.e. Vous pouvez au pire des cas mâcher une gomme à la nicotine pendant votre trajet. Au passage, prendre un café juste avant a un effet similaire – la mauvais haleine. Donc si vous en avez besoin, au pire prenez de la menthe. Ou mieux, évitez d’en prendre après vous être brossé les dents.

Mettez votre téléphone en mode avion

On ne plaisante pas, un téléphone qui sonne sera embarrassant pour vous mais aussi irrespectueux pour votre interviewer. C’est aussi une des erreurs les plus courantes.

Essayez de vous relaxer

Les dernières choses à préparer juste avant de partir devraient être les plus petites, tout le reste devrait déjà l’être. L’entretien lui-même va déjà vous stresser, donc il est inutile d’ajouter du stress lors des préparations de dernière minute. Prenez votre temps avant le rendez vous pour calmer vos nerfs au mieux. Ecoutez votre musique favorite, appelez un ami, méditez, partez faire une promenade, n’importe quoi qui puisse vous relaxer. Nous savons que c’est probablement le point le plus dur de toute cette liste, mais essayez quand même. Vous vous êtez si bien préparé.e !


Quoi prendre

Votre CV / candidature

Prendre vos documents de candidature à un entretien donne une bonne impression – cela montre que vous vous êtes bien préparé.e. Aussi, cela sera d’une grande aide si des questions sur votre expérience sont posées. Vous pouvez aisément désigner les informations sur votre CV, avec les dates écrites et visibles par tout le monde. Les ressources humaines auront bien entendu apporté leur propre copie, mais dans les entreprises les plus grosses, parfois des employés supplémentaires rejoindront l’entretien, par exemple votre futur.e chef de projet et/ou d’équipe. Faites seulement attention à ne pas les froisser dans votre sac ! Pour faire bonne impression, prenez votre CV dans un dossier ainsi il restera intact et propre. Des trous dans vos documents ou des coins cornés sont absolument à éviter !

Papier et stylo – ou si c’est une entreprise moderne, une tablette

Si vous apportez quelque chose pour prendre des notes durant votre entretien, vous montrerez de l’intérêt pour votre – on l’espère – futur employeur. De plus, vous en aurez sûrement besoin. Il y aura certainement beaucoup de détails à propos de votre futur emploi que vous voudrez retenir pour plus tard. Bien entendu vous penserez pouvoir tout retenir – mais sérieusement, vous ne pourrez pas. Particulièrement dans ces situations où vous serez nerveux.se. De nos jours, dans la plupart des entreprises il est possible de prendre des notes sur une tablette sans problèmes. Particulièrement dans les sociétés ou les agences modernes, cela montrera aussi que vous portez un intérêt pour les média d’aujourd’hui. C’est un conseil particulièrement utile pour les personnes qui sont intéressées pour un emploi dans le marketing sportif en ligne ou le développement informatique ! Les entreprises plus conservatrices préfèreront toujours le papier et le stylo.

Un haut supplémentaire

Vous avez déjà entendu parler de la Loi de Murphy ? Si quelque chose doit arriver au plus mauvais moment, elle arrivera. Traduction : si vous ne prenez pas des vêtement supplémentaires, vous allez probablement renverser quelque chose sur ce que vous portez. Dans une start-up petite et jeune vos interviewers en riront probalement, mais dans une plus grosse entreprise une tenue propre est essentielle. S’habiller pour impressionner.

Toutes les petites choses

De la menthe, des mouchoirs, de l’eau pour la journée, un peigne ou une brosse, du maquillage (pour une retouche), un téléphone au cas où vous seriez en retard, le numéro de l’entreprise. Vous vous sentez maintenant préparé.e ? Parfait ! Vous apprendre comment avoir le bon comportement durant l’entretien lui-même, dans le billet suivant.