8 questions fréquentes lors des entretiens d’embauche dans le domaine du sport et comment y répondre

Bien que les questions posées lors d’un entretien diffèrent d’une société sportive à l’autre, certaines réapparaissent presque à chaque fois. Y répondre peut être facile pour certains, mais difficile pour d’autres. C’est pourquoi nous sommes là pour vous aider. Que vous veniez d’obtenir votre diplôme ou que votre dernier entretien remonte à un certain temps, voici des conseils sur la manière de répondre aux questions d’entretien d’embauche les plus fréquentes

« Parlez-nous de vous »

Généralement, c’est l’une des premières questions posées par l’interviewer. En principe, vous devriez réciter votre CV à cette occasion, mais ne vous contentez pas de le ressortir complètement. Le recruteur est censé connaître votre CV et votre candidature et en a probablement même un double sous les yeux. Profitez plutôt de cette opportunité pour exposer les étapes clés que vous jugez les plus pertinentes pour vous et pour le poste. Cela illustre votre orientation personnelle et constitue un excellent moyen de mettre en évidence vos qualités pour le poste.

 

« Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Que vous soyez une personne prévoyante ou que vous préfériez être spontané et voir où vous mène la vie, votre réponse doit être honnête.  Vous n’avez pas besoin d’un plan concret pour répondre. Ce qu’ils veulent savoir sur vous, c’est si vous êtes ambitieux et si vous pouvez être un employé fidèle. Vous devriez également reformuler la question à vous-même : « Si vous êtes encore dans cette société, où vous voyez-vous dans cinq ans ? »

Cela pourrait être quelque chose du genre : « J’aime l’idée d’avoir prouvé mes compétences dans cette société et d’avoir fait évoluer ma carrière en apportant une valeur ajoutée au fil des ans. »

 

« Quelle est votre plus grande faiblesse ? »

La réponse la plus cliché que nous ayons entendue ? Probablement “Je suis un(e) perfectionniste”. Cela prouve que vous n’avez pas compris l’objectif de cette question. Elle cherche à connaître les points forts d’une personne : Si elle est réfléchie et capable de s’analyser et, en conclusion, d’analyser son environnement. De même, si elle est capable de résoudre des problèmes, qu’il s’agisse des siens ou de ceux liés au poste.

La meilleure façon de répondre à cette question d’entretien est d’être honnête sur vos points faibles. Gardez toutefois à l’esprit que cette question est censée être liée à l’environnement professionnel. Vous n’avez pas besoin de parler de vos problèmes personnels.

De plus, ajoutez la façon dont vous avez géré votre faiblesse par le passé, illustrant ainsi que vous êtes capable d’apporter des solutions.

 

« Sur une échelle de 1 à 10, comment vous évaluez-vous / quelle est votre compétence en xxx ? »

Qu’il s’agisse de vous-même ou de Word, Excel, Photoshop ou de tout autre logiciel, cette question tactique revient dans tous les entretiens. Nous vous confions quelques-unes de nos expériences en tant que chasseurs de têtes : La question ne porte pas vraiment sur les compétences, mais sur votre capacité à vous évaluer vous-même. Avez-vous entendu parler de « l’embauche pour l’attitude » ? La réponse « Clairement 10/10 ! » est probablement excessive dans la plupart des cas. Il est toujours possible de s’améliorer, de se former et d’acquérir de nouvelles compétences, mais vous ne pouvez pas changer une première impression. Soyez honnête quant à vos compétences, donnez-leur un aperçu clair en approfondissant succintement vos connaissances (le détail est essentiel). Mais admettez également les domaines dans lesquels vous pourriez vous améliorer. Si vous montrez que vous êtes désireux d’apprendre et que vous seriez reconnaissant de vous améliorer tout au long de votre emploi, cela en dit beaucoup sur votre attitude au travail et les recruteurs y verront un point fort.

 

« Pourquoi voulez-vous faire partie de cette société ? »

Cela ne devrait pas poser de problème, dans la mesure où vous souhaitez travailler dans la société sportive. Il peut cependant être difficile de répondre à cette question si le poste ne vous intéresse pas vraiment.

Dans tous les cas, s’informer au préalable sur votre futur employeur est essentiel pour la formulation de votre réponse. Découvrez ce qu’il apprécie, les caractéristiques qu’il met en avant sur son site web et intégrez-les dans votre réponse. Bien sûr, vous pouvez toujours faire part de votre intérêt personnel. Vous avez peut-être une histoire nostalgique avec la marque de sport, vous aimez ses produits ou ses services. C’est un signe de votre passion.

 

« Parlez-moi d’un moment où vous avez fait preuve de … » (exemple : résistance au stress)”

Probablement la question la plus concrète, exigeant une réponse concrète. L’examinateur souhaite savoir comment vous réagiriez face à une situation particulière. Une façon classique de répondre à cette question est le format dit « STAR » :

  • Quelle était la situation
  • Quelle était votre Tâche ?
  • Quelle Action avez-vous entreprise ?
  • Quel a été le Résultat ?

En suivant ces règles simples, vous serez en mesure de préserver l’aspect professionnel et rationnel.

 

« Lorsque vous avez été licencié(e) et que l’on vous pose des questions à ce sujet » 

Cette question n’est pas fréquente et n’est posée que très rarement, mais comme nous savons qu’il s’agit d’une des questions les plus difficiles à répondre, nous tenions à l’intégrer dans notre article. Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez été licencié, deux règles doivent être respectées pour y répondre :

  1. Ne critiquez pas votre ancien employeur
  2. Concentrez-vous sur les aspects positifs et les opportunités qui en découlent.

Insistez sur le fait que vous êtes enthousiaste à l’idée d’une nouvelle opportunité de faire vos preuves, d’occuper un nouveau poste qui vous convient mieux.

 

“Avez-vous des questions ?”

Oui ! La réponse à cette question est toujours oui. Cela témoigne de votre engagement et de l’intérêt que vous portez à votre employeur et au poste.

Les questions éventuelles pourraient être :

  • Qu’est-ce qu’une autre personne occupant ce poste a fait pour réussir dans son rôle ?
  • Quelles sont les possibilités de développement de ce poste dans les prochaines années ?
  • Qu’est-ce qui symbolise le succès de cette société ?
  • Pourriez-vous décrire une journée habituelle dans ce poste ?
  • Puis-je vous contacter si d’autres questions me viennent à l’esprit ?

Bien sûr, un entretien d’embauche ne porte pas seulement sur les questions posées, mais aussi sur votre langage corporel et votre apparence. Nous avons également préparé des conseils à ce sujet dans un article de notre blog « Comment réussir un entretien d’embauche ».