Comment profiter de la période d’essai de votre nouvel emploi

réunion d'équipe

Maintenant que nous avons parlé du premier jour dans une nouvelle entreprise et des différents pièges à éviter, nous allons faire un pas de plus et consacrer cet article à la période d’essai et à la manière avec laquelle on peut la passer plus facilement.

Une période d’essai ? Pardon ?

Tout d’abord, tout le monde doit garder à l’esprit que la période d’essai ne signifie pas « période horrible », dans laquelle on ressent de la pression et où l’on doit faire ses preuves. En fait, c’est plutôt un rendez-vous, où l’on apprend beaucoup sur l’entreprise elle-même, sur son patron, sur l’équipe et tout l’environnement de travail. Et si l’alchimie n’est pas bonne, vous pouvez refuser le poste sans problème et/ou sans devoir faire des efforts. Vu de cette façon, ça semble tout à fait correct, non ? Il faut bien admettre que le fait de n’avoir presque pas de jours de congé n’est pas agréable, mais d’un autre côté, de longues interruptions pendant les premiers mois ne vous aideraient pas à vous intégrer correctement dans l’entreprise. En ce qui concerne la durée, une période de six mois maximum est assez courante pour la période d’essai. Parfois, les salariés sont autorisés à prendre des jours de congé pendant la période d’essai, mais l’expérience montre certains employeurs n’y sont quand même pas favorables.

Au secours ! Je dois partir d’ici !

Pour être heureux et satisfait de son travail, de nombreux facteurs doivent être réunis. Si vous constatez que vous ne vous n’échangez jamais avec vos collègues et que votre patron est plutôt autoritaire, vous devez saisir l’occasion de partir de cette entreprise dans laquelle vous ne vous sentirez pas bien. Comme la période d’essai est généralement assortie d’un délai de préavis de 14 jours seulement, vous pouvez facilement démissionner si votre nouvel emploi ne vous plaît pas. Mais, même si l’entreprise n’est plus particulièrement intéressante pour vous, essayez de garder un bon comportement. Dans l’industrie du sport en particulier, tout le monde se connaît donc votre comportement (s’il est bon) vous amènera à trouver un poste ailleurs.

Je veux rester ! Mais comment ?

Celui qui trouve le poste de ses rêves pendant la période d’essai doit bien sûr tout faire pour signer le “vrai” contrat de travail après ces six mois d’essai. Pour atteindre cet objectif, nous avons recueilli quelques conseils pour vous :

  • Socialiser : Essayez de vous constituer un réseau, participez à des activités de loisirs proposées par l’entreprise ou par vos collègues et faites aussi des propositions d’activité.
  • Travailler en équipe : Essayez de rester modeste au travail – personne n’aime les grincheux et les vantards ! Si vous avez des questions, demandez conseil à vos collègues.
  • Règles tacites : En général, il y a beaucoup de règles inexprimées dans une entreprise qui doivent être identifiées, car souvent il est important de ne pas les enfreindre. De même, l’organisation interne de l’entreprise peut vous sembler un peu étrange au début – dans ce cas, demandez d’abord pourquoi c’est organisé de cette façon, avant de critiquer.
  • Critique : Demandez régulièrement à votre patron de vous donner son avis et essayez de bien le prendre et de convertir ses paroles en motivation.

Nous vous souhaitons bonne chance pour votre période d’essai !

Laisser un commentaire